Société
URL courte
Par
121513
S'abonner

Comme s’il sortait de la série futuriste Black Mirror, le Robo C de la société russe Promobot est un robot humanoïde qui peut avoir l'apparence de n’importe qui et interagir comme interlocuteur ou conseiller personnel multifonction. Dans quels domaines peut-il remplacer l’Homme? L’un des fondateurs de l’entreprise le décrit pour Sputnik.

Il est capable de communiquer et de répondre aux questions, de reconnaître les visages et les mots, de diffuser des documents à l'écran et de s'intégrer à des systèmes tiers. Il peut avoir l'apparence de n’importe qui et de jouer le rôle d’interlocuteur ou de conseiller personnel. Il s’agit du robot humanoïde Robo C créé par la société russe Promobot.

Dans une interview à Sputnik, le cofondateur et directeur du développement de la société Oleg Kivokourtsev parle des créations de l’entreprise et du futur de l’intelligence artificielle.

Création de Promobot

Basée dans la ville russe de Perm, la société est le plus grand fabricant de robots humanoïdes autonomes d’Europe du Nord et de l'Est. Aujourd'hui, plusieurs centaines de robots Promobot opèrent dans 26 pays du monde.


  • La production de Promobot
    La production de Promobot
    © Photo. Promobot
  • La production de Promobot
    La production de Promobot
    © Photo. Promobot
  • La production de Promobot
    La production de Promobot
    © Photo. Promobot
1 / 3
© Photo. Promobot
La production de Promobot


Il a fallu quatre mois pour développer un prototype du Promobot, raconte le responsable: «Le prototype était loin de ce que le robot est maintenant, mais déjà à l’époque, en 2014, il pouvait reconnaître les visages, les mots, se déplacer, éviter les collisions et répondre à des questions simples. Depuis lors, nous avons continuellement amélioré nos robots, développant à la fois de nouvelles solutions et améliorant les précédentes.»

Vers la création d’un robot comme dans la série Black Mirror

La dernière création de la société, Robo C, a même été comparée à l’humanoïde de la série Black Mirror, dans laquelle une machine très réaliste prend la place d’une personne décédée.

«En effet, nous avons reçu des ordres pour faire des copies de personnes qui ne sont plus là. D'Inde et du Brésil», précise le responsable. «Le développement de ce type de robot progresse: chaque jour, nos spécialistes améliorent la conception et la rendent plus réaliste, essayent de nouvelles technologies. Chaque fois le résultat s'améliore de plus en plus, par exemple, après avoir introduit Einstein, nous avons recueilli de nombreuses appréciations.»

«Plus le robot ressemble à une personne, plus la confiance en lui est élevée, mais pour cela, vous devez surmonter l'effet de "la vallée dérangeante". Dès que nous le surmonterons complètement, notre produit deviendra l'outil le plus efficace», a-t-il déclaré, se référant à une théorie du roboticien japonais Mori Masahiro, selon laquelle plus un robot androïde est similaire à un être humain, plus ses imperfections paraissent monstrueuses.

Quelles sont les industries les plus intéressées?

En premier lieu, c’est l’industrie du divertissement qui se penche sur ce type de robot, raconte M.Kivokourtsev. Les robots sont acquis par des entreprises qui organisent des expositions, des forums, des événements et s’occupent de la location de robots. À l’étranger, louer un robot pour une journée coûte 2.000 dollars par jour.

Ensuite, les centres d’affaires. Les robots y sont utilisés comme consultants: ils gèrent la base de données des visiteurs, numérisent les documents, délivrent les laissez-passer.

«Et nous avons aussi des robots guides de musée, dans le domaine de la médecine, de l'éducation, de la vente au détail et dans les institutions gouvernementales», précise-il.
Travail dans un collège américain

En novembre dernier, un Promobot a «obtenu un emploi» au Rowan–Cabarrus Community College en Caroline du Nord. Il conseillera les candidats et les étudiants, les aidera à trouver le bon bureau ou la bonne salle de cours.

Puisque le robot peut communiquer dans de nombreuses langues, il sera plus facile pour les étudiants de trouver des informations sur l’emploi du temps, les consultations et les autres activités du collège, explique le directeur du développement.

En 2018, la plupart des produits de la société ont été exportés, plus précisément - 65%, détaille le responsable, soulignant que cette tendance s'accentue chaque année.

Dans quels domaines l’IA peut-elle remplacer l’Homme?

Le recours généralisé à des robots arrivera dans trois domaines principaux, là où le travail est ennuyeux, sale ou dangereux, explique le spécialiste, avant de donner des exemples:

«Sale» comme l'industrie métallurgique, l'industrie pétrolière, les services publics, la construction, etc.

«Dangereux» comme les professions comportant un risque de blessure ou de mort, comme, encore une fois, les industries du pétrole ou de la construction ou bien même le nettoyage des vitres en hauteur.

«Ennuyeux» comme ceux de bibliothécaire, administrateur, agent de sécurité, consultant ou chauffeur.

Les inventions et les appareils qui faciliteront la vie et le travail dans ces domaines seront en forte demande à l’avenir et le sont même déjà actuellement.

«Les robots ne réduisent pas le nombre d’opportunités sur le marché du travail, mais le transforment. Le processus de transformation de la vie a commencé, est en train et aura lieu: il y avait des scribes et des notaires, maintenant le texte est scellé et transmis électroniquement», explique-t-il.

«La différence fondamentale entre une personne et un robot n'est pas l'exécution d'une fonction mais la création d'une nouvelle. Seul l'intellect en est capable, auquel la conscience, l'empathie, la créativité sont accessibles. Jusqu'à présent, une telle intelligence artificielle n'a pas été créée dans le monde qui ne simule pas le processus de pensée, mais l'exécuterait. Par conséquent, il n'y a aucune raison pour que les gens craignent de perdre leur emploi», conclut-il.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
société, Russie, robots-tueurs, robotisation, robotique, robot
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik