Société
URL courte
101451
S'abonner

En Suède, un établissement scolaire a décidé de familiariser ses élèves avec la religion musulmane. Le professeur leur récitait un verset coranique tandis qu’ils imitaient une prière, à genoux et face à La Mecque. Un «jeu de rôle» qui a suscité la polémique.

Une «leçon de religion» quelque peu atypique a été tenue à l'école de Bjurbäck, dans le sud de la Suède, raconte le journal local Samhallsnytt.

C’est un parent en colère qui a dénoncé les méthodes des enseignants pour familiariser les enfants avec l’islam. Les élèves devaient faire face à la Kaaba, lieu le plus sacré de l'islam situé à La Mecque, s’agenouiller sur des tapis de prière et écouter des versets du Coran lu par l’enseignant.

La classe était divisée par sexe: les filles à l'arrière de la salle, les garçons à l’avant.

Un père indigné a confié que ses filles «ne voulaient même pas être là parce qu'elles ne pouvaient pas comprendre un mot de ce que le professeur lisait en arabe du Coran». Après l’imitation de la «prière», les collégiens «dansaient sur de la musique arabe et mangeaient des gâteaux arabes» pour reproduire l'Aïd el-Fitr, festivités musulmanes marquant la fin du jeûne obligatoire.

Réponse de l’école

Les autorités locales ont confirmé les faits au média. Confrontée à des parents en colère, la direction de l’établissement a défendu l’activité, la qualifiant de «jeu de rôle». Mais cette explication n’a pas convaincu le père en question qui voulait des excuses et la suspension du directeur.

«Appeler cela un jeu de rôle n'est pas correct car cela me blesse en tant que parent», a-t-il déclaré au journal. «C’est moi, pas l’établissement scolaire, qui élève mes enfants... ils y vont pour apprendre des choses qui resteront avec eux pour le reste de leur vie.»

Indignation des internautes

L'histoire a déclenché un tollé sur les réseaux sociaux.

«Bien sûr, la suite de cette histoire est que des étudiants musulmans apprennent la prière du Seigneur et assistent à une messe catholique», a suggéré une personne.

«Forcer les mineurs à se soumettre est désastreux. Il faut choisir une religion par soi-même», a écrit un autre.

Les autorités de la ville ont essayé de calmer les esprits, affirmant que, alors que cette «leçon portait sur l'islam et les rituels et traditions musulmans», il existe d’autres classes qui enseignent d'autres religions du monde.

La classe en question menait «une pédagogie du jeu de rôle où les élèves ont des rôles différents afin d'acquérir une meilleure compréhension» du sujet, a-t-on expliqué. Au cours de la leçon, aucun élève n'a exprimé sa préoccupation ou son insécurité, ont déclaré les autorités, ajoutant que la participation au jeu de rôle n'était pas obligatoire.

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Tags:
enfants, école, islam, Suède, Coran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook