Société
URL courte
5554
S'abonner

De plus en plus de Polonais veulent euthanasier leurs animaux de compagnie avant Noël, indique la station de radio polonaise RMF FM. Si le vétérinaire refuse de faire piquer l’animal, ces individus menacent de les tuer eux-mêmes.

Ces dernières années, le nombre de personnes souhaitant faire euthanasier leurs animaux de compagnie augmente à l’approche des fêtes de fin d’année en Pologne, rapporte la station de radio polonaise RMF FM.

Depuis les premiers jours du mois de décembre, des vétérinaires commencent à recevoir de nombreux appels d’individus qui disent clairement que leurs animaux domestiques deviennent vieux, laids et puants, c’est pourquoi ils ne veulent pas que leurs invités les voient, annonce Aleksandra Cyra, vétérinaire de la ville de Lezajsk. Selon elle, le nombre de demandes d’euthanasie augmente de moitié en décembre.

Ils ne veulent pas les soigner

Normalement, il s’agit d’animaux dont les maîtres ne se préoccupent pas et ne les emmènent presque jamais chez le vétérinaire, sauf pour les faire vacciner contre la rage. Tous ceux qui veulent se débarrasser de leurs animaux de compagnie avant les vacances sont unis par le fait qu'ils ne veulent pas les soigner.

La législation polonaise interdit d’euthanasier les animaux sans fondement. Le cas échéant, les maîtres d’animaux déclarent qu’ils vont chercher un moyen eux-mêmes pour les tuer si le vétérinaire ne l’accepte pas, précise la publication.

Certains peuvent même dire: «Si vous n’euthanasiez pas le chien, je vais le faire noyer». La blogueuse Dogtor Beata, citée par la radio, affirme avoir été témoin d’une telle déclaration.

Lire aussi:

Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Trump réagit à l’envoi de matériel médical par la France à l’Iran
Le coronavirus fera-t-il de la Chine le nouveau maître du monde?
Diminution du nombre de personnes en soins intensifs en France, une première depuis le début de l'épidémie
Tags:
vétérinaires, Noël, animaux domestiques, euthanasie, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook