Société
URL courte
7529
S'abonner

Après le licenciement de Steve Easterbrook pour avoir eu une liaison au sein de l'entreprise, le nouveau PDG de McDonald's a décidé d'éradiquer les relations informelles entre les cadres supérieurs et leurs subordonnés. Selon Forbes, il envisage de promouvoir des interactions réfléchies.

Le nouveau PDG de McDonald's, Chris Kempczinski, a décidé de modifier le système de relations entre ses employés, rapporte le Wall Street Journal. 

M.Kempczinski cherche à instaurer une culture plus professionnelle en interdisant le flirt sur les lieux de travail ainsi que les rassemblements communs dans les bars. Comme l’indique Forbes, il envisage de promouvoir des interactions réfléchies, où les employés peuvent être entendus et où les dirigeants peuvent partager leur vision de l'avenir de la société.

Selon une source citée par le WSJ, le PDG, qui se concentre également sur l'amélioration des performances des restaurants, a rencontré des employés et des franchisés aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et en Suisse au cours des deux premiers mois ayant suivi sa prise de fonction, en partie pour recueillir des informations sur la culture et les valeurs de McDonald’s. Il devrait partager ce qu'il a tiré de cette expérience en janvier.

«Je surveillerai tous les cadres supérieurs et leur demanderai s'ils personnifient les valeurs de notre entreprise. Sinon, ils ne feront pas partie de la direction », a déclaré M.Kempczinski.

Licenciement de l’ex-PDG

L’ancien PDG de McDonald's, Steve Easterbrook, a été licencié le 4 novembre après que le conseil d'administration a déterminé qu'il avait enfreint la politique de l'entreprise. Selon le conseil, Easterbrook avait engagé une liaison «consentie» avec un ou une salariée, ce qui est contraire aux règles en vigueur.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Tags:
malbouffe, États-Unis, McDonald's
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik