Société
URL courte
150
S'abonner

Plusieurs célébrités sud-coréennes ont été victimes d’extorsions de la part de hackers qui menaçaient de publier leur correspondance et leurs photos privées. Une vulnérabilité des smartphones Samsung Galaxy pourrait en être la cause.

Des experts en cybersécurité ont démantelé un réseau de hackers qui attaquait des Sud-Coréens, essentiellement des célébrités, relate le site sud-coréen Nate. Les malfaiteurs auraient profité d’une vulnérabilité présente dans les smartphones Samsung.

Plusieurs célébrités sud-coréennes dont des acteurs, musiciens et mannequins, sont devenues la cible de hackers qui leur ont extorqué des centaines de milliers de dollars. S'ils refusaient de payer, ils risquaient de voir rendus publics le contenu de leurs conversations, leurs photos et des vidéos compromettantes. Les sommes extorquées se chiffraient entre 43.000 et 862.000 dollars, selon le site.

Le chantage

Jusqu'à présent, «plus de 10 cas d'extorsions» ont été confirmés par les autorités. Dans l’un d’eux, les hackers, non identifiés, ont publié des conversations privées du populaire acteur sud-coréen Ju Jin-mo, lequel avait refusé de les payer.

D'autres stars auraient donné de l’argent aux malfaiteurs quand ceux-ci leur ont prouvé qu'ils avaient piraté leurs comptes. Ils ont également contacté les amis et les familles des célébrités, les avertissant de ce qui se passerait si les victimes ne se conformaient pas à leurs demandes.

La possibilité d’un tel piratage pourrait résider dans une faille de sécurité non identifiée dans les téléphones Samsung Galaxy. Il est également possible que les vedettes n’aient pas activé l'authentification à deux facteurs sur leurs comptes Samsung ou aient réutilisé des mots de passe déjà piratés.

Samsung n’a pas encore réagi.

Lire aussi:

Coups de feu lors d’une course-poursuite à Paris: trois personnes arrêtées
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Tags:
chantage, piratage, Corée du Sud, vulnérabilité, Samsung
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook