Société
URL courte
3517
S'abonner

Un inconnu, poursuivi par un groupe de personnes, a fait irruption le 17 janvier dans une école primaire de Perpignan pour échapper aux tirs de ses persécuteurs. Personne n’a été blessé.

La police de Perpignan a reçu un appel, le 17 janvier en début d’après-midi, signalant ce qui apparaissait comme un règlement de comptes en cours. Poursuivi par un autre véhicule avec plusieurs occupants, un automobiliste a essuyé des coups de feu, relate L'Indépendant.

L’un des poursuivants aurait dégainé une arme et aurait ouvert le feu sur cette voiture. Le conducteur poursuivi a stoppé et abandonné son véhicule avant de prendre la fuite à pied.

L’homme a ensuite escaladé le mur d’enceinte de l’école primaire Victor Duruy et a couru à travers l’établissement, où se trouvaient de nombreux enfants. C’est là qu’il a été aperçu par le personnel. Les poursuivants, de leur côté, n’ont pas continué leur traque.

Les tireurs introuvables

Les services de police du commissariat et le dispositif de sécurité de l’école ont tout de suite été alertés, les écoliers ont été confinés.

Arrivés sur place, les policiers ont sécurisé l’école et interrogé l’homme qui s’est fait tirer dessus. Ses agresseurs n’ont pas été retrouvés.

L’école a été fermée pour l’après-midi. Une cellule psychologique a été mise en place pour les élèves et les enseignants. Aucun blessé n’est à déplorer. Une enquête a été ouverte.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
France, école primaire, école, Perpignan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook