Société
URL courte
131244
S'abonner

L’horloge symbolique de la fin du monde montre désormais qu’il ne reste que 100 secondes avant une catastrophe nucléaire, selon le communiqué du Bulletin of the Atomic Scientists publié à l’issue de la cérémonie de l’horloge tenue ce jeudi 23 janvier.

Les aiguilles symboliques de ce qu'on appelle l’horloge de la fin du monde ont été avancées de 20 secondes, et elles montrent maintenant 100 secondes avant la «minuit nucléaire», selon le communiqué du Bulletin of the Atomic Scientists.

Minuit sur cette horloge conceptuelle, créée au début de la guerre froide et mise à jour depuis 1947, représente la fin du monde. Ces dernières années, les aiguilles n'ont fait qu'avancer.

«Il est 100 secondes avant minuit. Nous exprimons à quel point le monde est proche d'une catastrophe en secondes, pas en heures, ni même en minutes. C'est le moment le plus proche du jugement dernier de toute l'histoire de l’horloge de la fin du monde», selon Rachel Bronson, chef du Bulletin of the Atomic Scientists citée dans le communiqué.

L'ancien secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a aussi participé à la cérémonie.

Les scientifiques mettent en relief le renforcement de la menace nucléaire, l'insuffisance de l'action sur le changement climatique et les campagnes de désinformation dans le cyberespace.

Rachel Bronson a ajouté, lors de la cérémonie, que ces deux dernières années les dirigeants influents avaient détruit les méthodes les plus efficaces de dissuasion: les accords internationaux avec des régimes de contrôle stricts.

L’horloge de la fin du monde

L’horloge de la fin du monde est apparue pour la première fois sur la couverture du Bulletin of the Atomic Scientists en 1947. L’horloge fait un décompte symbolique vers minuit qui indique le moment d’un cataclysme nucléaire. Depuis le 25 janvier 2018, l'horloge affichait minuit moins deux minutes.

Lire aussi:

Une personne de 70 ans environ décapitée à l'intérieur de la basilique Notre-Dame à Nice, selon Nice-Matin
Un million de Français sont actuellement porteurs du virus, estime Olivier Véran
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
Tags:
catastrophe, nucléaire, Horloge de l'Apocalypse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook