Société
URL courte
511
S'abonner

Dans un souci de transparence, Facebook a officiellement annoncé le 28 janvier la sortie d’un nouvel outil destiné à gérer la collecte et le partage de données en dehors de sa plateforme. Ainsi, l’entreprise veut aider ses utilisateurs à mieux contrôler l’utilisation et la diffusion de leurs données personnelles.

Près de deux ans après le scandale de Cambridge Analytica, dans lequel les données de 87 millions d'utilisateurs de Facebook ont été détournées à des fins politiques, Facebook a lancé le 28 janvier son outil Off-Facebook Activity, qui permet d’obtenir les données collectées via des applications ou des sites Web, même lorsque l’application n’est pas utilisée.

​«Off-Facebook Activity est un bilan des activités que les entreprises et les organisations partagent avec nous au sujet de vos interactions, par exemple, sur la visite de leurs applications ou sites Web. Ils utilisent nos outils commerciaux, comme Facebook Login ou Facebook Pixel, pour partager ces informations avec nous», indique le site de Facebook.

Selon le géant technologique, ces données sont recueillies afin d'afficher des publicités plus pertinentes, de recommander des groupes, des événements et des produits susceptibles d'intéresser l'utilisateur, d’aider les entreprises et les organisations à mesurer l'efficacité de leurs sites, applications ou publicités, ainsi que d'identifier les activités suspectes et rendre Facebook plus sûr.

Un utilisateur peut notamment effacer l'historique en ligne, ce qui aura pour conséquence de supprimer les informations permettant une identification que les applications et sites Web envoient à Facebook.

Scandales sur la gestion des données personnelles

Facebook cherche à restaurer son image après une série de scandales sur sa gestion des données personnelles, notamment après le scandale de Cambridge Analytica en mars 2018, révélant l'exploitation à des fins politiques de données de millions d'utilisateurs de Facebook à leur insu.

«L'un de nos principaux objectifs pour la décennie à venir est de bâtir des protections de la vie privée plus solides pour chacun», a déclaré Mark Zuckerberg.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Tags:
Mark Zuckerberg, Cambridge Analytica, Facebook
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook