Société
URL courte
1363
S'abonner

L'alliance franco-japonaise n’est plus le premier constructeur mondial. Elle a vendu 10,16 millions de véhicules (hors camions) en 2019, contre 10,73 pour Volkswagen et 10,55 pour Toyota. Les trois partenaires associent ces résultats notamment au ralentissement du marché mondial, sans oublier l’affaire Ghosn.

En 2019, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a vendu 10,16 millions de véhicules — contre 10,73 pour Volkswagen et 10,55 millions pour Toyota — perdant ainsi sa première place au classement des constructeurs mondiaux, rapporte Les Échos qui se réfère aux chiffres de ventes des constructeurs nippons publiés ce jeudi 30 janvier.

Des chiffres qui comprennent les voitures particulières et les véhicules utilitaires, mais pas les camions.

Les ventes annuelles de Renault-Nissan-Mitsubishi ont reculé de 5,6% par rapport à 2018, notamment en raison de la déconfiture de Nissan, dont les ventes ont plongé de 8,4%. Celles de Renault, publiées mi-janvier, ont baissé de 3,4%. Seul Mitsubishi a réalisé une jolie performance avec une hausse de 0,5%.

L'atonie des marchés mondiaux

L’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a globalement pâti du ralentissement du marché mondial dont la baisse est de 4,8%, selon des estimations de Renault. En outre, la marque au losange associe ces chiffres aux retards de lancement de ses nouveaux modèles. Nissan enregistre une importante baisse de 9,9% de ses ventes aux États-Unis suite à l'arrêt de la politique de course aux volumes ayant prévalu ces dernières années, contre 1,1% en Chine. En revanche, Volkswagen et Toyota ont tous deux vu leurs ventes progresser l'an dernier.

Compte tenu des récentes comparaisons dans ce domaine, l’écart entre les marges de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi et de ses concurrents reste important. Au dernier semestre 2019, la marge opérationnelle de Volkswagen était de 7,9%, contre 9,1% pour Toyota, devant Renault (5,9%) et Nissan (0,6%).

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
Carlos Ghosn, Volkswagen, Toyota, Renault-Nissan-Mitsubishi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook