Société
URL courte
4141156
S'abonner

En raison des bons résultats du quatrième trimestre 2019, Jeff Bezos a gagné 13,2 milliards de dollars (près de 12 milliards d’euros) en environ 15 minutes. Sa fortune est désormais estimée à 129,5 milliards de dollars (environ 117 milliards d’euros).

Jeff Bezos, le PDG d'Amazon, est devenu plus riche de 13,2 milliards de dollars (environ 12 milliards d’euros) en environ 15 minutes, rapporte Bloomberg.

La raison: une forte augmentation (12%) des actions en circulation d’Amazon le 30 janvier, pour atteindre les 2.100 dollars (1.900 euros).

Cette hausse est due à la publication des résultats du quatrième trimestre 2019, lesquels ont brisé les prévisions des analystes de Wall Street. Ainsi, selon le rapport d'Amazon, le bénéfice de l'entreprise est de 87,4 milliards de dollars (environ 79 milliards d’euros) et le bénéfice par action de 6,47 dollars (5,87 euros), alors que les experts s’attendaient à 4,04 dollars (3,66 euros).

La fortune de Bezos, qui détient environ 12% des actions en circulation d'Amazon, se monte dorénavant à environ 129,5 milliards de dollars (environ 117 milliards d’euros).

Un Français derrière Bezos

Selon les données du compteur en temps réel du site de Forbes publiées le 30 janvier, le patron de LVMH, Bernard Arnault, a augmenté quant à lui sa fortune de près de 1,2 milliard de dollars en vingt-quatre heures, atteignant ainsi les 108,1 milliards de dollars (près de 98 milliards d’euros).

Le milliardaire français se classe pour l’instant troisième homme le plus riche du monde.

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
«L'exécutif est obligé de suivre la fachosphère», regrette le recteur de la mosquée de Pantin visée par une fermeture
Tags:
Wall Street, LVMH, Bernard Arnault, Jeff Bezos, Amazon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook