Société
URL courte
1435
S'abonner

Un Américain a embauché un pet-sitter pour veiller sur ses deux chiens car il devait purger une peine de prison de plusieurs mois. Bien qu’il lui ait versé de l’argent, la dame a décidé de se débarrasser des animaux.

Condamné à 80 jours d’emprisonnement, cet habitant de l’État américain du Montana décide de rémunérer 500 dollars (450 euros) une dame pour veiller sur ses chiens, indique NBC Montana.

Puis l’homme est incarcéré. Il appelle alors chaque semaine le pet-sitter pour prendre des nouvelles de ses chiens. Mais une fois sa peine purgée, il découvre en rentrant chez lui que ses deux chiens ont disparu.

Interrogée, la dame avoue avoir remis les animaux au refuge Chelsea Bailey.

«Ça me fait mal»

L’homme s’y précipite et apprend que ses deux chiens ont été adoptés.

«Ça me fait juste mal. Ça m’a fait tellement mal. Je serais prêt à renoncer à tout ce que j’ai afin de récupérer mes chiens», confie-t-il à NBC Montana.

Désespéré, il constate que le refuge a agi professionnellement ayant fait tout son possible pour le trouver, comme pour tout chien errant ou perdu retrouvé. Conformément à la loi, le personnel a publié une annonce sur les réseaux sociaux et a attendu que l’intéressé se manifeste sous 72 heures.

Cependant, le maître n’était pas en capacité de se manifester durant cette période, et le personnel a suivi la procédure. Les deux chiens ont donc trouvé une nouvelle maison. La procédure d’adoption a été réalisée en toute légalité, souligne NBC Montana.

Lire aussi:

D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
L'antiracisme paye? Assa Traoré annonce un partenariat avec Louboutin
Chasseurs de 6e génération: l’Otan demande aux Européens de «s’aligner» sur les USA
Tags:
gardien, Montana, États-Unis, refuge, chiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook