Société
URL courte
1135
S'abonner

Des experts en cybersécurité ont déniché 24 applications Android constituant une menace pour les données personnelles des utilisateurs. Elles ont été mises au point par la société chinoise Shenzhen HAWK Internet. Informé de ce risque, Google a supprimé ces applications de sa boutique.

Plus de deux dizaines d'applications Android du développeur chinois Shenzhen HAWK Internet se sont avérées malveillantes, rapporte le portail VPNpro.

Des experts ont constaté que ces applications avaient été élaborées par la société chinoise Shenzhen Hawk, qui est une filiale du géant TCL détenant les droits de licence d’Alcatel, HP/Palm et BlackBerry.

Selon les spécialistes, ces 24 applications populaires demandent trop d'autorisations pour accéder au système, compromettant les données personnelles des utilisateurs. En particulier, les applications tentent d'avoir accès au module d'appels, à l'appareil photo et au microphone.

À titre d’exemple, on peut citer l'application Weather Forecast, qui comprend un logiciel malveillant qui «recueille et transmet des emplacements géographiques, des adresses e-mail, des IMEI à un serveur en Chine et dispose d'un certain nombre d'autorisations invasives sur la confidentialité de l'appareil».

Plus de 382 millions de téléchargements

Ces applications considérées comme malveillantes ont été téléchargées plus de 382 millions de fois. La liste comprend ainsi Super Cleaner, Virus Cleaner 2019, File Manager, Joy Launcher, Turbo Browser, Weather Forecast, Hi VPN, Free VPN, Candy Gallery, Calendar Lite, Super Battery, Hi Security 2019, Net Master, Puzzle Box , Private Browser, Hi VPN Pro, World Zoo, Word Crossy!, Soccer Pinball, Dig it, Laser Break, Music Roam et Word Crush.

Google a déclaré avoir supprimé ces 24 applications de sa boutique Google Play, aussitôt informé de cette affaire. Si l'une de ces applications est installée, VPNpro recommande de «prendre les choses en main en les supprimant du smartphone dès que possible».

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
Google Pay, Google, application, Android
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook