Société
URL courte
36889
S'abonner

Les propos d’un prêtre catholique des États-Unis en ont choqué plus d’un lorsqu’il est revenu sur le problème de la pédophilie, notamment au sein des religieux. Ainsi, selon lui, «la pédophilie ne tue personne».

Un prêtre catholique de Rhode Island, aux États-Unis, a fait une déclaration où il a comparé la pédophilie et l’avortement.

«La pédophilie ne tue personne et cela [l’avortement, ndlr] le fait», a affirmé le père Richard Bucci à la station locale WJAR.

Il a ajouté par ailleurs que bien plus d’enfants avaient été tués par l’avortement que par la pédophilie.

Cette déclaration intervient alors que le prêtre avait déjà interdit, la semaine dernière, à 66 législateurs soutenant le projet de loi sur le droit à l’avortement dans cet État américain de recevoir la communion dans sa paroisse.

Qui plus est, il a distribué des tracts aux paroissiens avec les noms des législateurs.

La déclaration a fait réagir. Ainsi, une représentante de l’État a violemment critiqué ces propos.

«Quand il dit que la pédophilie ne tue pas les gens, il ne comprend pas», a déclaré Carol Hagan McEntee à CBS News.

Selon elle, il n’y a que «les plus chanceux» qui sont encore en vie et qui «ne sont pas morts d'une overdose ou d'un suicide».

Sa collègue, dont le nom figure aussi sur la liste, renchérit:

«L’Église catholique doit se regarder et demander pourquoi elle ferme des églises et perd des fidèles […] Le pape devrait visiter Rhode Island.»

Un phénomène très large

Dans un article paru en janvier 2020, Mediapart rappelle que les affaires de pédophilie dans l’Église catholique française s’accumulent et précise que 25 évêques, dont cinq sont toujours en poste, ont méthodiquement couvert pendant des années 32 auteurs d’abus sexuels, qui ont laissé derrière eux 339 victimes présumées.

Après de nombreux scandales sexuels au sein de l’Église, le pape François avait d’ailleurs publié en mars 2019 plusieurs documents concernant le sujet, notamment une loi visant à lutter contre la pédophilie dans l’État du Vatican et au Saint-Siège. Ainsi, la législation prévoit des amendes et des peines de prison pour toute personne ayant commis un acte de pédophilie. En outre, les résidents, citoyens et employés officiels de l'État de la Cité du Vatican se doivent de dénoncer tout acte de violence commis par quelqu'un de 18 ans ou plus.

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Détonation entendue à Paris: pourquoi l’avion de chasse a-t-il été mobilisé?
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
Tags:
prêtre, avortement, pédophilie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook