Société
URL courte
0 1011
S'abonner

Après pour avoir tapé sur le dos d’un agent de sécurité dans un aéroport égyptien, un Britannique a été incarcéré dans une prison locale. Selon ses proches, l’homme est accusé à tort de harcèlement sexuel. Une enquête est en cours.

Après avoir passé dix jours de vacances avec sa famille et ses amis en Égypte, un Britannique a été arrêté le 8 février à l'aéroport international d'Hurghada, selon le tabloïde The Sun. Le touriste n'a pas été autorisé à rentrer chez lui et a été incarcéré au poste de police numéro 1 de Hurghada.

Ce père de quatre enfants a passé cinq jours dans une cellule avant qu’on ne lui présente finalement des accusations de harcèlement sexuel contre un agent de sécurité de l’aéroport en question, comme l’indique sa famille.

Origine des accusations

Une fois le passage au contrôle terminé, le Britannique avait tapé le gardien sur le dos en signe de remerciement, toujours selon le quotidien. Ce geste a été qualifié par la police de harcèlement sexuel.

La femme du mis en cause a fait savoir que son époux avait passé la première nuit menotté, sans eau ni nourriture.

Un ami du Britannique en question a fait savoir auprès de MailOnline, qu’il s’agissait d’une «fausse accusation de harcèlement sexuel» et que son ami pourrait être détenu pendant encore deux semaines. La police enquête toujours.

Une pétition lancée

Plus de 5.000 personnes ont signé une pétition lancée sur le site change.org afin d'obtenir la remise en liberté du Britannique, dénonçant les fausses accusations.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Un rapport remis par le Pr Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
Tags:
prison, Hurghada, Egypte, Londres, Royaume-Uni, harcèlement sexuel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook