Société
URL courte
0 112
S'abonner

Après qu’un nouveau graffiti de Banksy, réalisé à l’occasion de la Saint-Valentin, a été vandalisé à Bristol, dans le sud-ouest de l’Angleterre, l'artiste britannique anonyme s’est dit «heureux» qu’il ait été vandalisé, indiquant que ses croquis originaux étaient beaucoup mieux.

Banksy s’est exprimé après que sa nouvelle œuvre, révélée le 13 février à l’occasion de la Saint-Valentin à Bristol, dans le sud-ouest de l’Angleterre, a été vandalisée deux jours après son apparition.

Plusieurs images circulant sur les réseaux sociaux montrent le graffiti recouvert d'un tag rose en forme de cœur et de l'inscription «BCC Wankers».

Dans une publication sur son compte Instagram, Banksy s’est dit «heureux» que sa dernière œuvre ait été gâchée par des vandales, car les croquis étaient mieux que le résultat final.

«Je suis heureux que mon œuvre de Barton Hill ait été vandalisée, le croquis initial était beaucoup mieux...», a écrit l’insaisissable artiste sur son Instagram, en publiant quelques dessins d'essai.
Посмотреть эту публикацию в Instagram

. I’m kind of glad the piece in Barton Hill got vandalised. The initial sketch was a lot better..

Публикация от Banksy (@banksy)

Une autre œuvre abîmée

Auparavant, début décembre dernier, un passant avait vandalisé une peinture murale de l'artiste britannique anonyme à Birmingham, au centre de l’Angleterre. L’individu a ajouté un nez rouge aux deux rennes qui tiraient un véritable banc où dormait quelqu'un. L'œuvre, censée mettre en lumière la question des sans-abri au Royaume-Uni, a depuis été mise sous verre.

Lire aussi:

Le Pr Raoult accusé de «faux témoignage» par l’AP-HP
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Ni requin, ni dauphin: des pêcheurs gallois sont tombés sur cette énorme créature marine – vidéo
Un poulet dans les mains d'un pilote de Ryanair pousse la compagnie à ouvrir une enquête - photo
Tags:
croquis, Bristol, vandalisme, Saint-Valentin, graffiti, Banksy, Angleterre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook