Société
URL courte
328
S'abonner

Un ATR d’une compagnie irlandaise a dû rebrousser chemin après son décollage de Dublin parce qu’il avait percuté un animal sur la piste. Et si dans la majorité des accidents du genre, les avions heurtent des oiseaux, cette fois-ci, c’était un lièvre.

Avant même de pouvoir décoller, un ATR 72-600 de la compagnie aérienne irlandaise Aer Lingus avec des passagers à bord a dû faire demi-tour à Dublin le 20 février. L’appareil s’apprêtait à prendre son envol et roulait déjà à pleine vitesse sur la piste lorsque l’équipage a fait état d’une collision avec un animal.

L’avion est revenu au point de départ une demi-heure plus tard et a atterri sans problèmes. À l’issue d’une inspection, il a pu reprendre son envol.

«Nous nous excusons pour la gêne occasionnée à nos passagers et les remercions de leur patience», a déclaré un porte-parole d’Aer Lingus cité par le journal.

Selon les médias, un porte-parole de la compagnie a confirmé par la suite que l'animal heurté par l'avion sur le tarmac était un lièvre, mais il n'a pas été retrouvé.

Lièvres et oiseaux

De nombreux accidents impliquent des oiseaux et dans certains cas de telles collisions peuvent causer d’importants dommages à l’appareil.

À l'aéroport de Dublin, les lièvres sont également un problème pour les compagnies aériennes.

Le média Dublin Live rappelle dans ce contexte un rapport selon lequel il y a eu 188 «impacts d'oiseaux» à l'aéroport entre 2016 et 2018. En outre, le nombre de cas impliquant des lièvres se monte à 105, les animaux étant, dans la majorité des cas, aspirés par les moteurs d’avion.

Lire aussi:

La France passe la barre des 10.000 décès et enregistre 518 nouveaux cas graves de Covid-19
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Tags:
lièvres, accident, avion, Irlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook