Société
URL courte
131211
S'abonner

Des phénomènes météorologiques, allant d’un ciel pourpre à des «pluies de sang», ne cessent d’étonner les habitants de différentes régions de notre planète. La population de la préfecture japonaise de Saitama a été particulièrement inquiète à la vue d’une pluie de couleur noire dans diverses régions du pays.

Une pluie à la couleur étrange est récemment tombée sur la préfecture de Saitama au Japon, provoquant la peur des habitants. En effet, les précipitations observées le 2 mars ont laissé derrière elles des traces noires.

Les autorités ont déclaré qu’elles enquêtaient sur la question après avoir reçu de nombreuses plaintes de la part de la population.

Les uns ont été très inquiets, redoutant le phénomène de la pluie noire, celui qui, après un bombardement atomique, noircit la pluie par les cendres et les poussières radioactives.

Toutefois, rien d’anormal n’a été signalé au niveau des radiations, affirment de nombreux internautes qui se réfèrent aux autorités.

Certains ont attribué le phénomène à l’incendie qui s’était précédemment déclaré dans la ville de Noda de la préfecture voisine, Chiba.

Autres phénomènes inquiétants

En juillet 2018, une «pluie de sang» est tombée sur la ville russe de Norilsk. Le site FlashSiberia avait affirmé, se référant à ses propres sources, que le phénomène avait pu être lié à l'entreprise Norilski nikel.

Un ciel qui avait viré au pourpre en octobre 2019 au Japon avait également suscité tant inquiétude qu’émerveillement.

Plus récemment, en janvier, un ciel violet avait été pris en photo en Arizona, mais le phénomène, d’origine optique, a été rapidement expliqué.

Lire aussi:

Attention à une escroquerie avec le permis de conduire qui se répand 
Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Tags:
inquiétude, pluie, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook