Société
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
10813
S'abonner

Quelques jours après la mort du premier chien testé positif au coronavirus à Hong Kong, un deuxième quadrupède infecté au Covid-19 y a été enregistré. Toutefois, à ce jour, aucune preuve attestant la transmission de cette infection par l’animal à son maître n’existe.

Un nouveau cas d’infection d’un chien au Covid-19 a été enregistré à Hong Kong. Un berger allemand de deux ans a en effet été envoyé en quarantaine le 19 mars, après que les tests ont donné des résultats positifs, informe le South China Morning Post, se référant aux autorités locales.

Un autre chien vivant dans le même foyer a également été confiné, alors que l’infection n’a pas été détectée chez lui. Comme l’indique la source, ni l’un ni l’autre ne présentent de symptôme de la maladie.

Pour le moment, les deux animaux seront suivis et des tests réguliers leur seront pratiqués.

Cas de transmission homme-animal?

Comme le rappelle le média, Vanessa Barrs de la City University avait déjà exhorté les propriétaires d’animaux de compagnie à ne pas paniquer, rien ne prouvant que les animaux puissent infecter leurs maîtres.

Et si des scientifiques hongkongais n’excluent pas que les deux chiens infectés au Covid-19 aient été contaminés par leurs maîtres, l’OMS n’a pour le moment émis aucune confirmation de ce fait.

Un deuxième cas sur l’île

Les faits viennent après la mort d’un premier chien testé positif au coronavirus qui aurait pu être infecté par son propriétaire, lui aussi testé positif.

Ce chien, mort deux jours après avoir quitté sa quarantaine, avait un niveau faible d’infection. En même temps la séparation avec son maître a pu jouer son rôle et impacter le bien-être de l’animal de 17 ans.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
La France passe la barre des 10.000 décès et enregistre 518 nouveaux cas graves de Covid-19
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Tags:
Hong Kong, pandémie, contamination, chiens, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook