Société
URL courte
Le COVID-19 en Europe (258)
4106
S'abonner

Envoyé en prison pour un délit, un Monténégrin a menti en affirmant avoir contracté le nouveau coronavirus dans l’espoir d’éviter de purger sa peine.

Un habitant du Monténégro a menti affirmant être atteint de Covid-19 pour éviter d’aller en détention, a annoncé le ministère de l’Intérieur du pays.

«Alors qu’il était transféré à Bijelo Polje pour purger sa peine pour un autre délit, un homme de 31 ans a déclaré aux policiers qu’il supposait être atteint du coronavirus après avoir été en contact avec une personne contaminée et a dit avoir les symptômes caractéristiques», a annoncé le ministère.

Le prisonnier a été tout de suite soumis à un test qui s’est révélé négatif.

«Une affaire pénale a été ouverte contre lui pour provocation de panique et de troubles. Le dossier a été remis au parquet», a précisé le ministère.

Dusko Markovic, Premier ministre du Monténégro, a déclaré ce 22 mars que les autorités seraient très sévères envers tous ceux qui violeraient les règles établies dans le cadre de la pandémie.

Dernier pays d’Europe à être atteint

Selon l’Institut national de la santé publique, le nombre de personnes contaminées dans le pays est de 16. Ainsi, il est resté inchangé par rapport au samedi 21 mars.

Le Monténégro était l’unique pays européen à être épargné par le coronavirus, mais le 17 mars, le pays a annoncé ses deux premiers cas de maladie.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (258)

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
prison, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Monténégro
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook