Société
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
181029
S'abonner

Le directeur de l’un des plus grands fabricants de préservatifs du monde a mis en garde contre une pénurie mondiale de ce moyen de contraception. La fermeture des usines suite au confinement total dans plusieurs pays, et notamment en Malaisie, en est la première raison, explique-t-il à Reuters.

L'un des plus grands fabricants mondiaux de préservatifs, Karex, a alerté sur une possible rupture de l’approvisionnement en préservatifs sur fond d'épidémie de coronavirus, rapporte Reuters.

Pour cause, explique le PDG de Karex, Goh Miah Kiat, l’instauration d’un confinement en Malaisie au moins jusqu'au 14 avril, le pays comptant plus de 2.000 contaminés et 26 morts, ce qui fait de lui le plus touché d’Asie du Sud-Est par le Covid-19. S’ajoute à cela le fait que dans d’autres pays-producteurs de préservatifs, notamment la Chine, l’Inde ou la Thaïlande, la situation sanitaire est aussi inquiétante.

Malgré le fait que ce vendredi 27 mars Karex ait reçu l'autorisation de redémarrer sa production à 50% en tant qu'industrie essentielle et donc exempte de confinement, la pénurie risque de durer, indique l'homme d'affaires.

«Il faudra du temps pour relancer les usines et nous aurons du mal à répondre à la demande avec la moitié de la capacité», explique-t-il.

«Ça va faire peur»

Ainsi, pour Goh Miah Kiat, il y a de quoi avoir peur, les préservatifs étant notamment un outil essentiel pour les programmes humanitaires en Afrique.

«Nous allons voir une pénurie de préservatifs partout, ce qui va faire peur», alerte-t-il. «Ma préoccupation est que pour beaucoup de programmes humanitaires au fin fond de l'Afrique la pénurie ne dure pas seulement deux semaines ou un mois. Cette pénurie peut perdurer des mois.»

Demande à la hausse

«La bonne chose est que la demande de préservatifs est encore très forte hausse parce que, que cela plaise ou non, il est toujours essentiel d’en avoir», estime-t-il avant d’expliquer que dans un contexte d'incertitude, liée à l'épidémie de Covid-19, de nombreuses familles prennent la décision d’attendre le bon moment pour avoir un enfant et, donc, optent pour la contraception.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
«Pour ne pas avoir conscience qu’il y a un privilège blanc, il faut être Blanc», tance Lilian Thuram
Tags:
Malaisie, confinement, préservatifs, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook