Société
URL courte
232721
S'abonner

La police de Los Angeles a interpellé mercredi 1 avril un ingénieur ferroviaire qui a fait dérailler un train, espérant qu’il percute un navire-hôpital venu en aide aux hôpitaux débordés par l’épidémie. L’intéressé estime que le gouvernement cache la véritable mission du bâtiment.

Un ingénieur ferroviaire de Los Angeles a été arrêté mercredi 1 avril pour avoir fait dérailler un train à grande vitesse près du navire-hôpital USNS Mercy de la marine américaine, car il estime que le gouvernement dissimule les vraies raisons de la présence du navire, indique le ministère de la Justice dans son communiqué de presse.

​L’homme, 44 ans, a fait dérailler mardi 31 mars un train au bout des voies ferroviaires, près du navire, défonçant deux barrières pour finalement s’écraser sur un terrain en gravier à environ 250 mètres du navire-hôpital.

Personne n'a été blessé et le bateau n'a pas été endommagé. Cependant, une quantité substantielle de carburant a fui du train.

La mission du navire mise en doute

Lors d’un premier interrogatoire, l’interpellé a déclaré à la police du port de Los Angeles qu'il pensait que le Mercy était utilisé pour autre chose qu'aider les hôpitaux à gérer le flux de patients atteints du Covid-19.

Au cours d’une deuxième audition avec des agents du FBI, il a confié l’avoir fait pour «réveiller les gens». L’ingénieur estimait que l'USNS Mercy était suspect et ne croyait pas que le navire était amarré là «pour la mission annoncée».

«Vous n'avez cette chance qu'une seule fois. Le monde entier regarde. J'ai dû le faire. Les gens ne savent pas ce qui se passe ici. Maintenant, ils le sauront», a déclaré l’intéressé.

L’ingénieur ferroviaire a été inculpé pour la démolition du train. Il risque jusqu’à 20 ans de prison.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
accident, train, Covid-19, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook