Société
URL courte
539032
S'abonner

La pandémie de coronavirus est devenue un problème pour l'économie mondiale à tel point qu’elle peut changer considérablement le marché du travail. Selon des experts de l’Institut d’éducation progressive, plusieurs professions seront moins demandées, notamment les agents de voyages, guides, instructeurs de fitness et même enseignants.

Après la fin de la pandémie, plusieurs professions seront moins demandées, notamment celles du secteur du tourisme, indique la chaîne RT en se référant aux résultats d’une étude menée par des experts de l’Institut d’éducation progressive.

Selon l’Institut, dans le tourisme les agents de voyages et les guides seront les premiers métiers menacés. Les experts prédisent une restructuration importante du personnel dans ce secteur cette année.

L'industrie du transport aérien de passagers connaît déjà de graves problèmes, un certain nombre de compagnies étant au bord de la faillite. En conséquence, cela peut entraîner une forte hausse de professionnels sans emploi sur le marché du travail, d’où une concurrence accrue.

Une situation similaire peut survenir dans le fitness. Les experts estiment qu'après la fin du confinement, cette industrie ne sera pas en mesure de restaurer l’intégralité de sa clientèle, ce qui conduira également à un nombre important d'entraîneurs expérimentés à être sur le marché du travail au détriment des plus jeunes.

L’accélération de l’automatisation et de la numérisation

La pandémie et les mesures prises pour l’endiguer peuvent accélérer l’automatisation et la numérisation des processus de travail, estime l’Institut d’éducation progressive.

Cela pourrait menacer plusieurs professions comme les employés subalternes de départements spécialisés, les analystes débutants, les conseillers juridiques, directeurs de banque, pharmaciens, agents immobiliers, traducteurs, enseignants, tuteurs, ainsi que les employés d’imprimerie.

Les experts supposent également que les industries de la mode, du maquillage et de la restauration traverseront une période difficile.

Les informaticiens sont également touchés  

«Même les spécialistes de l'informatique sont touchés. Bien que tout semble se passer en ligne et que les professionnels de l'informatique paraissent être demandés. Mais la demande effective pour ces services diminuera également», a déclaré Anna Starikova, directrice de l’Institut d’éducation progressive.

Cependant, elle a noté qu'un certain nombre d'industries se rétabliront assez rapidement, celles qui, par définition, ne peuvent pas être mises en ligne. «Nous parlons de coiffeurs, cosmétologues, spécialistes de la manucure et autres, c'est-à-dire du personnel de service», a-t-elle précisé.

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Tags:
pandémie, économie mondiale, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook