Société
URL courte
Par
5122
S'abonner

Le procès de l’ancien champion des 12 coups de midi, jugé pour corruption de mineures et détention d’images pédopornographiques, est maintenu. Il se tiendra à partir de ce 8 avril par visioconférence, confinement oblige.

Corruption de mineures, détention et diffusion d’images pédopornographiques, le procès de Christian Quesada, ancien champion du jeu télévisé Les 12 coups de midi, prévu ce mercredi 8 avril devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse (Ain), aura bien lieu. Mais à la vue de la situation exceptionnelle que vit la France, celui-ci se tiendra à huit clos et par visioconférence, rapporte le Parisien.

« En raison de la crise sanitaire, celui qui a tant cherché la lumière sera jugé dans un huis clos total. La justice à rideaux fermés perd de sa fonction pédagogique», déplore Me Céline Astolfe, avocate de la Fondation pour l'enfance, partie civile, au Parisien.

Au total, Christian Quesada comparaît pour cinq infractions de corruption de mineures ainsi que pour possession et diffusion d’images à caractère pédopornographiques.

Déjà condamné par le passé

L’enquête a été ouverte en mai 2017 après qu’une jeune fille de 17 ans a dénoncé le faux profil d’une adolescente avec qui elle discutait via Facebook et qui lui demandait des images d’elle dénudée avant de lui proposer une relation tarifée avec un homme. L’investigation menée par les policiers les mènera directement à Christian Quesada qui reconnaîtra avoir créé deux faux profils afin d’obtenir des photos intimes de jeunes filles. Plus tard, il admettra également posséder des fichiers pédopornographiques: 1.077 vidéos et plus de 30.000 images seront trouvées sur son ordinateur lors de la perquisition de son domicile.

L’arrestation de M.Quesada le 25 mars 2019 avait surpris un grand nombre de fans du programme de TF1, ainsi que son présentateur Jean-Luc Reichmann.

Le champion aux 192 victoires avait par le passé déjà été condamné pour des faits similaires: à deux mois de prison avec sursis en 2003 pour exhibition sexuelle, et à 10 mois de prison avec sursis pour corruption de mineures de plus de 15 ans.

Lire aussi:

Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Le couvre-feu et la Garde nationale à Washington suite aux manifestations devant la Maison-Blanche - vidéos
Tags:
France, pédopornographie, Christian Quesada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook