Société
URL courte
4127
S'abonner

Les piqûres venimeuses d’une veuve noire ont non seulement causé d’importants problèmes de santé à un Américain, mais l’ont également endetté car l’antidote était trop onéreux au point que les médecins n’ont pas pu l’accorder au patient.

Un Américain a été attaqué à plusieurs reprises par une veuve noire, une araignée dont la morsure est venimeuse et peut entraîner la mort dans certains cas, rapporte le site d’information britannique Unilad. L’homme a été notamment piqué au visage et au ventre lorsqu’il dormait.

48h plus tard, lorsque les blessures ont enflé et que celles sur le ventre ont commencé à suppurer, l’homme a consulté un médecin, déjà certain qu’il s’agissait des conséquences de piqûres d’une veuve noire.

Traitement coûteux

Les médecins ont confirmé sa supposition, mais n’ont pas pu lui fournir d’antidote, sauf quelques médicaments contre la douleur et contre un œdème qui s’est développé sur un œil du patient.

Celui-ci a dû prendre un prêt sur salaire, car ni sa famille ni lui-même n’étaient capables de couvrir les dépenses pour ces médicaments:

«Malheureusement, le salaire minimum ne permet pas de dépenses imprévues», explique-t-il auprès du tabloïde britannique The Sun.

La victime de l’attaque de l’araignée a décidé de lancer son GoFundMe pour payer le reste de sa dette.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Les pilotes d'un Boeing 737 MAX arrêtent un moteur en plein vol
Tags:
antidouleur, antidote, médicaments, États-Unis, araignée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook