Société
URL courte
2372
S'abonner

Il semble que les animaux s’habituent de plus en plus au confinement des humains et détournent la situation à leur profit. Comme dans le parc national Kruger, en Afrique du Sud, où des lions sont venus dormir sur la route le temps d’un bain de soleil.

La pandémie de Covid-19 a apporté d’importants ajustements dans notre quotidien et il n’est plus possible de sortir même à deux pâtés de maison de chez soi. Sans parler de voyager dans un pays voisin et encore moins d’y faire un safari. D’ailleurs, la plupart des réserves naturelles sont fermées, y compris le parc national Kruger en Afrique du Sud.

Mais le garde Richard Sowry continue son service pour surveiller les animaux et éviter d’éventuels cas de braconnage. C’est lors d’une patrouille qu’il a assisté à cette scène: des lions venus se prélasser au soleil sur une route empruntée d’habitude par les touristes.

À bord de sa voiture, il a eu l’occasion de s’en approcher à cinq mètres pour prendre des photos.

«Les lions sont habitués aux gens dans les véhicules, a-t-il expliqué, cité par la BBC. Tous les animaux ont plutôt une peur instinctive de gens à pied. Si j'avais marché, ils ne m'auraient jamais permis de m'approcher si près.»

Normalement, les lions ne viennent dormir sur les routes que durant les nuits les plus froides de l’hiver, lorsque le goudron leur offre un peu chaleur, a-t-il précisé.

«Des moments difficiles pour tout le monde»

Richard Sowry a ajouté qu’il était heureux de partager ses photos avec ceux qui sont actuellement dans l’impossibilité de visiter le parc en raison de la pandémie de Covid-19.

«Ce sont des moments difficiles pour tout le monde et l'intention était de faire plaisir aux gens», a-t-il indiqué.

Le parc Kruger est fermé depuis le 25 mars.

Cependant, les rangers sont inquiets, car les lions et les autres animaux pourraient penser que les routes sont un endroit sûr simplement parce qu'elles sont aujourd’hui désertes.

Les lions seraient normalement dans les buissons à cause de la circulation, «mais ils sont très malins et maintenant ils profitent de la liberté dans le parc sans nous», a indiqué, toujours selon la BBC, un porte-parole du parc Kruger.

Ce dernier a précisé également pourquoi les félins ont dû préférer le tarmac à la douceur de l'herbe: simplement parce qu’il avait plu la veille au soir.

«Le goudron était alors plus sec que l'herbe: les gros chats et l'eau sont incompatibles», a-t-il conclu.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
safari, lions, réserve naturelle
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook