Société
URL courte
Coronavirus aux États-Unis – avril (16)
151413
S'abonner

Les recherches en ligne d'hydroxychloroquine se sont envolées aux États-Unis après la déclaration de Donald Trump sur les mérites de cette substance dans la lutte contre le coronavirus. Or, il n'existe aucun traitement efficace se basant sur des preuves fiables, alerte le JAMA Internal Medicine.

Elles ont bondi de 1.389% depuis son approbation par le Président, quand celles de la chloroquine ont augmenté de 442%, rapporte une étude de l'Université d'Oxford publiée le 29 avril par le Journal of the American Medical Association Internal Medicine.

Ainsi, les recherches incluant les termes «acheter», «commander», «Amazon», «eBay» associées à «chloroquine» ou «hydroxychloroquine» ont atteint les 216.000 en seulement 14 jours.

La demande de chloroquine et d'hydroxychloroquine a considérablement augmenté et les chiffres sont restés élevés même après le signalement d’un décès attribuable aux produits contenant de la chloroquine, soulignent les auteurs de l’étude.

La presse américaine a révélé fin mars qu’un couple de sexagénaires avait ingéré une trop forte dose de phosphate de chloroquine. L’homme en est mort. Sa femme, hospitalisée pour une surdose, avait alors expliqué à la chaîne NBC que l'idée était venue après les déclarations de Donald Trump.

Entretemps, le régulateur du médicament aux États-Unis (FDA) a autorisé le 29 mars, uniquement à l'hôpital, la chloroquine et l'hydroxychloroquine pour lutter contre le coronavirus.

Avertissements

Cependant, il n'existe aucun traitement médicamenteux sur ordonnance hautement efficace soutenu par des preuves fiables, alerte le JAMA Internal Medicine.

«Mais lorsque des personnalités publiques, comme Elon Musk ou Donald Trump, clament haut et fort les bienfaits de la chloroquine, un médicament antipaludique, et de l'hydroxychloroquine (avec l'antibiotique azithromycine), un traitement contre le lupus et la polyarthrite rhumatoïde, ces substances attirent l’attention de la population», constate l’édition.

En effet, la chloroquine et l'hydroxychloroquine semblent avoir d’éventuels effets toxiques cardiovasculaires, alors que des empoisonnements, dont un mortel, ont déjà été signalés, rappelle la revue. Des effets secondaires graves de ces médicaments ont été relevés par l'Agence européenne des médicaments (EMA) et la CIA a rapidement pris ses distances avec les déclarations de Donald Trump dans un courrier adressé à son personnel.

Dossier:
Coronavirus aux États-Unis – avril (16)

Lire aussi:

Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Voici la nouvelle attestation de déplacement à télécharger - photo
La façade de la Banque de France en feu à Paris, les tensions se poursuivent - vidéos
Tags:
Donald Trump, augmentation, demande, chloroquine (chloroquinine)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook