Société
URL courte
526
S'abonner

En cette période de confinement, les gens sont de plus en plus nombreux à préférer les livres d’horreur. Selon Stephen King, c’est un moyen de se distraire des peurs actuelles, car ils se rendent compte que les problèmes des personnages d’un roman sont pires que les leurs.

L'écrivain américain Stephen King a expliqué le 6 mai dans l’émission The Late Show with Stephen Colbert pourquoi nombreux sont ceux qui aiment se plonger dans les livres d’horreur lors du confinement.

«Je pense que les gens ont vraiment tendance à lire des histoires terribles quand les moments sont durs. Et ces moments sont vraiment effrayants. Ainsi, lorsque vous vous immergez dans "If It Bleeds", "Jessie" ou toute autre œuvre que j’ai écrit, la situation y est encore plus frustrante que lorsque vous êtes confinés sans papier hygiénique», a expliqué King.

Un moyen de distraction

Selon lui, les lecteurs sont distraits de leurs peurs actuelles pour un moment, comprenant que les problèmes des personnages sont bien pires.

«Ensuite, vous fermez le livre, vous allez au lit et vous vous endormez comme un bébé. Du moins en théorie», a souligné l’auteur.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
livres, horreur, confinement, Stephen King
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook