Société
URL courte
4115
S'abonner

Des «compagnons de distanciation» ont été proposés par la société française Invoxia. Ils visent à rappeler à leur porteur que ceux-ci ne doivent pas trop se rapprocher les uns des autres en ces jours de déconfinement, où le respect des gestes barrières relève d’une importance primordiale.

La start-up française Invoxia a proposé un outil s’inscrivant dans le déconfinement, alors que de nombreuses personnes sont contraintes de se rendre au bureau. Celui-ci vise notamment les entreprises où les salariés travaillent dans des open-spaces ou se croisent souvent.

Il s’agit de traceurs GPS, soit «spacing companions» (compagnons de distanciation) censés veiller au respect par les employés de la distanciation sociale.

Basés sur la technologie GPS, ils mesurent la distance et signalent aux salariés s’ils se rapprochent trop les uns des autres, explique Invoxia. Le seuil de distance est modifiable. Le prix est de 50 euros hors taxes. 

Anonymat 

Invoxia précise que l’outil qu’elle propose ne vise pas à tracer les employés. Et de mettre en valeur que ses appareils ne sont pas liés à l’identité. 

«En option, il sera possible de remonter des statistiques d'incidents ou de traçabilité. Dans ce cas, le respect des guidelines de protection des données personnelles de l'entreprise et l'accord exprès des instances de protection des employés sont requis, afin d’assurer la sécurité des données», explique la start-up.

Lire aussi:

Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Un homme battu à mort dans une cité de Marseille
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Dans l’affaire Adama Traoré, l’une des expertises dédouanant les gendarmes est annulée
Tags:
déconfinement, restrictions, France, GPS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook