Société
URL courte
6316
S'abonner

Alors que le Mexique atteint le pic de l’épidémie de coronavirus, les pompes funèbres et les crématoriums n’arrivent plus à traiter tous les cadavres. De la fumée noire s’étend ainsi sur de nombreux quartiers de la capitale du pays.

Des images diffusées par Sky News montrent une épaisse fumée noire s'échapper d'un crématorium fonctionnant sans interruption à Mexico, alors que la capitale mexicaine est particulièrement touchée par le coronavirus. Le nombre de personnes décédées est cinq fois plus élevé que les chiffres officiels du gouvernement, selon des sources anonymes au sein du ministère de la Santé, indique la chaîne de télévision.

Des entrepôts remplis de cadavres et des cercueils s'empilant à l'extérieur peuvent également être vus dans ce reportage de Sky News, alors que la ville brûle des cadavres à «l'échelle industrielle».

Des files d’attente pour l’incinération

La vidéo, consacrée à la crise qui bat son plein dans la capitale mexicaine, montre également qu'il existe une liste d'attente pour les morts du Covid-19, qui mettent trois jours avant d’être pris en charge par les crématoriums.

Le Mexique a maintenant atteint le pic de l’épidémie, selon des responsables, mais de nombreuses personnes en doutent.

Le véritable taux de mortalité pourrait être cinq fois plus élevé que les chiffres officiels, a confirmé au média un responsable au sein du gouvernement ayant souhaité garder l’anonymat. Les morgues, les crématoriums, les salons funéraires et les hôpitaux sont submergés et n’ont pas suffisamment de place pour stocker les dépouilles. 

Une épidémie non contenue

Dans une grande partie de Mexico, la deuxième plus grande ville d'Amérique latine, il n'y a pratiquement pas de distanciation sociale, note Sky News. Les marchés en plein air et beaucoup d’entreprises fonctionnent normalement malgré la situation.

Les premiers cas de coronavirus au Mexique ont été enregistrés le 28 février. Depuis lors, le nombre de cas officiellement signalés est passé à 45.032, avec 4.767 décès. Ce sont ces données qui sont jugées inexactes par les journalistes. «Les fours ne cessent de brûler», annonce le correspondant de Sky News .

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
Mexico, Covid-19, crématorium, Mexique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook