Société
URL courte
1132
S'abonner

Une Moscovite a obtenu une indemnisation pour une voiture de la marque Cadillac Escalade dans laquelle régnait une odeur toxique. Suite à la décision du tribunal, le concessionnaire va devoir lui verser 6,4 millions de roubles (soit environ 81.000 euros) au total.

En raison d’une odeur désagréable qui est restée dans l’habitacle d’une Cadillac Escalade malgré toutes les tentatives pour l’éliminer, une Moscovite percevra par décision du tribunal une indemnisation d’un montant de 6,4 millions de roubles (soit près de 81.000 euros) de la part du concessionnaire, rapporte le site russe Drom.ru.

Cette histoire a commencé en juin 2017, quand une entrepreneuse russe a acheté un exemplaire du luxueux SUV américain. Quelques mois plus tard, à la première utilisation du chauffage, l'odeur des liquides techniques a commencé à se faire sentir à l’intérieur du véhicule.

La propriétaire s’est adressée au concessionnaire officiel. Le service technique est intervenu sur l’isolation thermique, après quoi l'odeur n'a pas disparu, mais s’est affaiblie.

Selon les avocats de la femme, avec le temps, elle s'est sentie mal et a consulté des médecins avec des symptômes de réaction allergique. Son enfant a commencé à avoir des problèmes similaires.

Des normes écologiques dépassées

La Moscovite a appelé des experts en écologie qui ont pris des mesures de l'air dans le salon de la voiture et ont constaté un excès d'éthylène glycol et d'autres substances par rapport aux normes en vigueur.

Après cela, la propriétaire du 4x4 a fait appel à des experts indépendants. En présence de représentants du concessionnaire officiel, ils ont partiellement démonté l’habitacle et ont constaté qu'il s'agissait d'une faute technique commise lors de la fabrication de la voiture aux États-Unis. Selon la propriétaire, les expertises ont déterminé le dépassement multiplié par plusieurs centaines du taux autorisé de certaines substances toxiques.

La décision du tribunal

Le procès a duré plusieurs années. La propriétaire de la voiture a réclamé près de 16 millions de roubles (soit près de 200.000 euros) d'indemnisation pour la voiture, la nécessité de louer une autre voiture, l'expertise et le préjudice moral, ainsi que 50 millions de roubles (environ 640.000 euros) de dommages, car le vendeur ne lui a pas rendu l'argent après sa réclamation.

Le tribunal a finalement satisfait partiellement les demandes de la femme. Il a obligé le concessionnaire à lui payer le prix de la voiture, soit 5,26 millions de roubles (environ 70.000 euros), 200.000 roubles de frais (près de 2.545 euros), 10.000 roubles (environ 127 euros) pour préjudice moral et 800.000 roubles (plus de 100.000 euros) d’amende. Le concessionnaire s'engage également à couvrir les frais de justice et le coût de l'expertise.

L’accusé a fait appel de cette décision devant le tribunal de Moscou, mais ce dernier a donné raison au tribunal de première instance. La décision est entrée en vigueur, indique le site.

Lire aussi:

«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Ciblés par des projectiles, des policiers foncent en voiture sur des manifestants à New York – vidéo
Jean-Marc Morandini: le parquet de Paris demande un procès pour corruption de mineur
Tags:
justice, tribunal, Russie, véhicule, Cadillac
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook