Société
URL courte
141713
S'abonner

Un footballeur de la NFL a déclaré avoir été victime d’une agression sexuelle commise par une passagère ivre lors d’un vol opéré par United Airlines en février. Selon lui, elle «a arraché son masque facial et a saisi son pénis». Le sportif a déposé une plainte anonyme contre la compagnie aérienne pour ne pas avoir réagi à ses signalements.

La compagnie aérienne United Airlines fait l’objet d’un procès intenté par un joueur de la National Football League (NFL), qui reste anonyme, pour n’avoir pas réagi à ses témoignages d’agression sexuelle commise par une passagère pendant un vol.

Décrit simplement comme un Afro-américain dans cette plainte, le footballeur a été pris pour cible par une femme «caucasienne d’âge moyen». Elle aurait poursuivi son harcèlement en dépit du fait qu’il ait signalé quatre fois son comportement auprès du personnel.

Agression sexuelle

Évoquée dans la plainte, la femme se trouvait sous l’emprise de l’alcool et prenait également des comprimés sur ordonnance pendant le vol. Elle a «arraché le masque facial du joueur et a saisi son pénis», détaille le document.

Les faits se sont déroulés lors d’un vol de nuit reliant Los Angeles à Newark en février. Le joueur a utilisé l’alias de «John Doe 1» pour déposer sa plainte. Un autre homme assis à ses côtés a été appelé «John Doe 2».

Le joueur cherche à obtenir auprès d’United Airlines des «dommages et intérêts compensatoires et punitifs» pour sept chefs d'accusation, dont des violences sexuelles et pour lui avoir infligé intentionnellement une détresse émotionnelle. Le montant des intérêts réclamés reste inconnu.

Lire aussi:

Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le général Lecointre quitte son poste au commandement des armées
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Un ancien de la BRI témoigne: «se dire "quand c’est ton heure, c’est ton heure", c’est une façon de dédramatiser»
Tags:
footballeur, procès, plainte, agressions sexuelles, United Airlines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook