Société
URL courte
71429
S'abonner

La Californie a porté plainte contre Disney et la chaîne américaine CBS, qu’elle accuse d’avoir fermé les yeux sur 14 ans de harcèlement sexuel sur le tournage de la série policière «Esprits criminels», ont annoncé mardi des responsables.

La plainte déposée à Los Angeles affirme que Gregory St. Johns a abusé de son travail comme directeur de la photographie pour procéder à des attouchements sur des hommes membres de l’équipe, et qu’il a pris des mesures de représailles contre ceux qui ont refusé ses avances, relate l'AFP.

Selon le document, Gregory St. Johns a touché les parties génitales de plusieurs hommes et «a embrassé ou caressé leur cou, leurs épaules et leurs oreilles». Ce comportement était «fréquent» et se faisait «ouvertement», d’après le texte.

«La plainte assure que l’équipe de production exécutive était au courant de ce comportement illégal et le tolérait, et qu’elle a licencié une dizaine d’hommes qui ont résisté au harcèlement de St. John’s», indique un communiqué du département chargé de faire respecter des pratiques de travail équitables dans l’Etat de Californie.

M. St. Johns a été écarté de la série après que le magazine spécialisé Variety a publié un article en 2018 sur ces accusations.

Le département californien, qui veille à ce que le droit soit respecté y compris en cas de harcèlement sur le lieu de travail, a commencé à enquêter en mars 2019. Il cherche maintenant à obtenir des dommages et intérêts pour les victimes présumées.

Contactés pour une réaction, Disney et CBS n’étaient pas joignables dans l’immédiat.

«Esprits criminels», qui suit une équipe de profileurs, est une série conjointement produite par ABC, qui appartient à Disney, et CBS. Elle passe en France sur TF1.

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Didier Raoult se voit refuser l’usage exceptionnel de l’hydroxychloroquine
Tags:
harcèlement sexuel, CBS, Californie, Disney
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook