Société
URL courte
18477
S'abonner

Nicolas Bedos a annoncé ce jeudi 28 mai le décès de son père. L’humoriste et comédien Guy Bedos a quitté ce monde à l’âge de 85 ans, quelques jours après son ami, le parolier Jean-Loup Dabadie.

Le comédien et humoriste Guy Bedos s’est éteint à l'âge de 85 ans, a fait savoir jeudi 28 mai son fils Nicolas sur les réseaux sociaux.

«Il était beau, il était drôle, il était libre et courageux. Comme je suis fier de t'avoir eu pour père», a écrit son fils.

Comme le rappelle l’AFP, le décès de Guy Bedos survient quelques jours après celui annoncé dimanche de son ami, le parolier Jean-Loup Dabadie, qui lui avait notamment écrit le sketch «Bonne fête Paulette!».

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Nicolas Bedos (@nicolasbedosofficiel)

Né à Alger en 1934, Guy Bedos s'est fait connaître grâce à des sketchs mordants, en duo d'abord avec Sophie Daumier qu'il épousa, dont celui de «La drague» qui les révèle au grand public au début des années 60, détaille l’agence de presse.

La consécration vient en 1968 avec un seul sur scène à Bobino, puis des rôles sur grand écran, très souvent devant la caméra d'Yves Robert.

Ses plus grands succès sont «Un éléphant ça trompe énormément» (1976) et «Nous irons tous au paradis» (1977). Il travaille aussi pour Marcel Carné, Claude Berri ou Patrice Chéreau.

Il se produit également dans de nombreux spectacles comiques dont il est l'auteur, passe au Zénith, triomphe à l'Olympia avec Muriel Robin. Ils obtiennent la Victoire 93 de l'humoriste.

Il adorait aussi jouer les éditorialistes, s'en prenant aux hommes de pouvoir et défendant les sans-papiers et les sidérurgistes d'ArcelorMittal, souligne l’AFP.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Tags:
humoriste, France, décès
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook