Société
URL courte
0 163
S'abonner

Alors que les masques de protection font déjà partie intégrante du quotidien d'une bonne partie de la population mondiale, une entreprise indienne qui imprime dessus le visage de ses clients fait fureur, rapportent les médias indiens.

Rester reconnaissable tout en respectant des mesures restrictives? Pour celles et ceux fatigués de devoir cacher leurs traits sous un masque de protection, une entreprise indienne a trouvé une solution. Le studio de M.Paul, situé dans la ville indienne de Kottayam dans l’État du Kerala, vend des masques personnalisés avec la photo de ses clients imprimée dessus, relate Business Insider India.

«À cause des masques les gens perdent leur identité. J’offre une chance aux gens de se faire reconnaître facilement tout en restant en sécurité», a confié l’homme de 38 ans au journal le National.

Selon l’artiste numérique, cette idée originale lui est venue à l’esprit après un passage à l'épicerie durant lequel le propriétaire du magasin ne l'avait pas reconnu derrière son masque. Le dirigeant du studio a alors décidé d’imprimer sur un tissu la partie de son visage, normalement cachée sous la protection.

Plus de 4.000 masques vendus

La fabrication d’un masque personnalisé prend environ 20 minutes, d’après le National. Pour ce faire, l'artiste numérique utilise une technique de reproduction par ordinateur appelée impression par sublimation thermique, qui utilise la chaleur pour transférer des colorants sur des matériaux tels que le carton, le papier, le tissu ou le plastique.

La création d’un tel accessoire passe par plusieurs étapes. Tout d'abord, il faut prendre des photos haute résolution du visage d’un client pour ensuite réaliser l'impression par sublimation et transférer l'image de la partie basse de son visage sur le masque en tissu en la chauffant à 360 degrés pendant 40 secondes.

Avec plus de 4.000 masques personnalisés vendus, l'entreprise connaît un franc succès en pleine pandémie. Un masque coûte 60 roupies indiennes (moins d’un euro), selon le média.

Lire aussi:

Une bactérie s'échappe d’un laboratoire en Chine, près de 3.000 personnes contaminées
Une photo du nouveau maire de Bobigny avec l’épouse d'un membre du gang des Barbares suscite un tollé
Prise d’otage dans le Pas-de-Calais: un homme interpellé après l’intervention du RAID
Erdogan s'en prend à Macron, un «ambitieux incapable»
Tags:
portrait, masques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook