Société
URL courte
266
S'abonner

Un pigeon a été fait prisonnier en Inde pour suspicion d’espionnage en raison de sa bague comportant des chiffres. Cependant, selon son propriétaire, l’oiseau participait à une course dans un village limitrophe pakistanais, les chiffres n’étant pour leur part qu’un numéro de téléphone.

Suspecté de transmettre des données secrètes, un espion pakistanais a été «arrêté» en Inde. Cet agent 007 s’avère pourtant bien particulier, avec des plumes, un bec et une bague avec des chiffres sur la patte.

Comme le rapporte Reuters, après avoir découvert un pigeon dans l’État indien du Jammu-et-Cachemire, des Indiens l’ont remis aux autorités, supposant qu’il s’agissait de codes destinés aux groupes armés qui opèrent sur ce territoire convoité par le Pakistan.

Une course de pigeons

Habitant d’un village situé à quatre kilomètres de la frontière, le propriétaire pakistanais a cependant affirmé que son oiseau participait à une course et que les chiffres en question n’étaient que son numéro de téléphone, précise l’agence d’information.

Cette activité est assez populaire dans les villages frontaliers, a déclaré Yasir Khalid du Shakar Garh Pigeon Club. Selon lui, de telles courses se déroulent également en Inde. Afin de ne pas perdre leurs oiseaux, les propriétaires les identifient avec des inscriptions, des tampons et de la peinture, a-t-il ajouté.

«Ce n’est qu’un oiseau innocent», a déclaré le 30 mai à Reuters le propriétaire en question. Après que la police n’a rien trouvé de suspect, le volatile a été relâché.

Un pigeon avait déjà été stoppé en 2016 en Inde après avoir été retrouvé avec une note menaçant le Premier ministre Narendra Modi. Un an plus tôt, un autre pigeon venant probablement du Pakistan avait aussi été arrêté, portant un message rédigé en partie en ourdou, l’une des deux langues officielles au Pakistan. Il y avait également sur sa bague des chiffres correspondant sans doute à un numéro de téléphone.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Deux ex-agents secrets français condamnés à 8 et 12 ans de prison pour trahison
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Tags:
espionnage, Inde, Pakistan, pigeon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook