Société
URL courte
1435
S'abonner

Un différend financier serait à l’origine d’une cruelle vengeance en Inde. Un jeune homme soupçonné par son ancien employeur de détournement de fonds a été enterré vivant dans le sable mais a réussi à en sortir vivant.

Un habitant de l'État du Gujarat, en Inde, a été enterré vivant par son employeur et des hommes de main. L’homme âgé de 30 ans a d'abord été kidnappé, puis brutalement battu, avant d’être enterré vivant dans le sable, relate le Times of India.

Mais une fois enfoui, il s’est mis à bouger énergiquement et ses efforts ont porté leurs fruits. Il a réussi à sortir à la surface et a couru chercher de l'aide.

L'incident s'est produit le 31 mai au soir près de la ville de Gondal. Selon la police, les premiers résultats de l'enquête suggèrent que les trois accusés ont tenté de tuer le jeune homme à la suite d'un vieux différend financier.

Une vengeance

Celui-ci remonte à l'époque où la victime de l’attaque travaillait dans une laiterie qui a subi d'énormes pertes. Son propriétaire a été contraint de la vendre à une autre personne il y a environ six mois. Il a donc accusé le jeune homme d'avoir siphonné des fonds et d'avoir causé des pertes à l’entreprise.

En coopération avec deux autres individus pour punir le suspect, il l’a kidnappé et l'a emmené dans un dépôt de sable. La victime a été battue avec des matraques, puis les assaillants lui ont lié les mains et les jambes. Il a ensuite été enterré dans le sable.

Une fois sorti, il a été repéré par les trois hommes qui ont alors commencé à le poursuivre. La victime a alors couru vers une prison pour demander l'aide d'un policier. Les trois poursuivants se sont enfuis avant d’être arrêtés dans la nuit.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Référendum climat: «Emmanuel Macron est le plus grand prestidigitateur qu’on ait eu depuis très longtemps»
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Tags:
kidnapping, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook