Société
URL courte
2177
S'abonner

Deux fois capturé, reconnu comme dangereux, un tigre en Inde sera bientôt mis «derrière les barreaux», relate le Times of India. Ayant quitté son habitat initial en 2018, le tigre «en fuite» a tué trois personnes avant de recevoir une fléchette tranquillisante samedi 6 mai.

Officiellement reconnu par les autorités indiennes comme «dangereux pour la vie humaine» après avoir tué trois personnes en 2018, un tigre a été capturé à l’aide d’une fléchette tranquillisante dans le parc national de Kanha, rapporte le Times of India.

Il a été décidé que le prédateur âgé de cinq ans passera le reste de sa vie derrière les barreaux, un enclos dans un autre parc national, celui de Van Vihar, d'après le quotidien.

Deux ans d’errance

Ayant fui en 2018 son habitat initial, l’État de Maharashtra, dans le centre-ouest de l'Inde, le tigre a mortellement attaqué trois personnes lorsqu'il cherchait de nouveaux territoires pour y vivre. Quand des forestiers indiens l’ont attrapé pour la première fois, l’animal a été mis dans un parc. Pourtant, le mâle qui pèse 180 kilogrammes a continué à s’approcher des habitations humaines présentant ainsi un risque pour de nombreuses personnes.

«Nous lui avons donné une chance de s’adapter à un habitat naturel, mais il a été trouvé en train de se diriger vers les habitations humaines», a expliqué au Times of India le directeur de Kanha. Alors, la décision a été prise de le placer dans un zoo dans la ville de Bhopal.

Lire aussi:

L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Tags:
Inde, attaque, tigres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook