Société
URL courte
Par
121070
S'abonner

Pour Christophe Castaner, l’autopsie n’affirme pas que Cédric Chouviat est mort suite à l’intervention des policiers. Une déclaration qui a suscité un malaise sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin.

La mort de George Floyd fait écho au décès de Cédric Chouviat, décédé en janvier 2020 à la suite d’une interpellation. Les policiers incriminés sont aujourd’hui toujours en poste. Une décision incompréhensible pour la famille du défunt.

Jean-Jacques Bourdin, qui recevait le ministre de l’Intérieur ce 9 juin, en a profité pour l’interroger au nom du père de Cédric Chouviat.

«Le père de Cédric Chouviat ne comprend pas pourquoi les policiers incriminés dans la mort de son fils sont encore en activité», lance l’animateur. La réponse de Christophe Castaner ne se fait pas attendre.

«Rien dans les faits tels que je les connais n’établit une faute de ces policiers. Je sais l’émotion du père et je la comprends parfaitement. Je suis papa aussi.»

Stupeur dans les yeux de Jean-Jacques Bourdin qui rappelle les conséquences de la mort du père de famille: «Il est mort Cédric Chouviat. Il est mort lors d’une interpellation. Il était à scooter. Il est interpellé et il meurt. Asphyxie, fracture du larynx dit l’autopsie».

Le ministre de l’Intérieur s’engage alors dans un discours détonnant et affirme que l’autopsie n’engage pas explicitement la responsabilité des policiers.

Adama Traoré et Cédric Chouviat, même combat

La déclaration de Christophe Castaner surprend d’autant plus que l’interpellation a été filmée. Des vidéos révélées par Mediapart, sans lesquelles la famille Chouviat n’aurait sans doute jamais connu la vérité puisque, comme l’a déclaré la veuve de Cédric Chouviat sur LCI, la première explication qui lui a été donnée par une policière présente sur les lieux n’était que mensonge: «Votre mari a fait un malaise, il est tombé tout seul».

La femme de Cédric Chouviat fait le parallèle avec l’affaire Adama Traoré, décédé lui aussi lors d’une interpellation musclée en 2016, mais sans images à l’appui: «Ça veut dire qu’en fin de compte, s’il n’y avait pas eu de vidéos, s’il n’y avait pas eu de témoignages, on serait resté sur cette version. Comment j’aurais pu prouver le contraire?», s’interroge-t-elle.

«Quand je vois le cas des Traoré, je compatis énormément avec eux.»

L’affaire Traoré avait bénéficié d’une couverture médiatique, mais la lumière n’a jamais été faite sur les circonstances réelles de sa mort. Aujourd’hui, suite aux nombreuses manifestations contre les violences policières et le racisme, notamment porté par le comité «Vérité et justice pour Adama», Emmanuel Macron a demandé à Nicole Belloubet de se pencher sur l’affaire. La famille Traoré appelle à respecter la séparation des pouvoirs par le biais de leur avocat.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Une ancienne ministre de Jacques Chirac placée en garde à vue
De mystérieux objets célestes circulaires intriguent des astronomes
Tags:
Christophe Castaner, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook