Société
URL courte
Par
3021114
S'abonner

Philippe de Villiers est-il victime de censure? Il a annoncé que sa venue sur le plateau de C à vous, sur France 5, avait été brutalement annulée par le CSA. En cause, selon l’ancien ministre, la teneur explosive de son dernier livre. Le fondateur du Puy du Fou vient en effet de sortir un brûlot très critique envers le pouvoir. Coïncidence?

Philippe de Villiers, fondateur du Puy du Fou et ancien ministre, ne décolère pas. Ce 11 juin, il a vidé son sac sur Twitter. Initialement invité sur le plateau de C à vous ce 11 juin au soir, sa venue aurait été annulée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), «au motif que mon propos mérite la censure», fulmine-t-il.

«Voilà la France d’aujourd’hui: après le masque le bâillon!» fustige-t-il sur Twitter.

L’ancien ministre va plus loin et affirme que son livre sorti ce 10 juin, «Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde» (Éd. Fayard), où il critique la gouvernance de Macron, et notamment sa gestion de la crise sanitaire, serait interdit d’antenne sur France 5.

De son côté, le CSA a réagi et s’est défendu de toute intervention:

Une déprogrammation qui viendrait donc directement des responsables de la chaîne.

«Gouvernement de la pétoche»

Une décision qui arrive quelques jours après les propos très critiques tenus par l’ancien ministre envers Christophe Castaner et Nicole Belloubet, sur le plateau de BFMTV en début de semaine:

«Il [Christophe Castaner, ndlr] a tiré dans le dos de la police française, c’est très grave. En fait, ils réalisent, lui et Belloubet, le roman de Houellebecq, “Soumission”. Ces gens-là sont soumis. Et vous savez pourquoi ils le font? […] Par trouille, c’est le gouvernement de la pétoche.»

La parution de son livre, peu flatteur pour le Président de la République, qu’il décrit comme un «Président mutant», produit «du Nouveau Monde», est-elle la goutte d’eau qui a fait déborder le vase?

Lire aussi:

«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Moscou explique la condition sine qua non de son recours à l’arme nucléaire
Tags:
France, Twitter, Inc, censure, Philippe de Villiers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook