Société
URL courte
132
S'abonner

Découvrir un vestige fossile préhistorique s’est avéré facile pour un couple aux États-Unis. Ces derniers ont trouvé une dent de mégalodon, une espèce éteinte de requins, lorsqu’ils se promenaient près d’une rivière en Caroline du Sud. Une vidéo de cette découverte publiée sur TikTok a déjà totalisé plus de 1,5 million de vues.

Lors d’une promenade avec son mari, Jessica Rose-Standafer Owens a fait une découverte pour le moins inhabituelle. La femme est tombée sur une dent de mégalodon, une espèce éteinte de requins qui a vécu il y a entre 23 à 3,6 millions d'années. Le couple de Caroline du Sud a décidé d’immortaliser ce moment en vidéo pour ensuite la partager sur le réseau social TikTok.

La séquence, qui a déjà été vue plus de 1,5 million de fois, montre la femme en train de dépoussiérer l’objet préhistorique et le prendre. À en croire l’Américaine, le vestige mesure plus de 14 centimètres et pèse 450 grammes, relate McClatchy News.

Un élément de décor vieux de 3 à 5 millions d’années

La femme a aperçu un objet gris près de la rivière et tout de suite compris qu’il était plus grand que la moyenne. «J’étais très excitée et j’ai demandé à mon mari de venir et de prendre son téléphone, car qui pourrait croire que l’on puisse trouver ça aussi près de la surface?», a-t-elle raconté à McClatchy News.

«Nous étions choqués. La dent est juste incroyable et c’est époustouflant que nous avons maintenant des vestiges fossiles vieux de trois à cinq millions d’années sur le rebord de notre cheminée», a-t-elle ajouté citée par le média.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Erevan promet d’employer des Iskander si Ankara recourt à des F-16 dans le Haut-Karabagh
Tags:
requins, dent, Caroline du Sud, découverte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook