Société
URL courte
5176
S'abonner

Les organisateurs d’une attaque terroriste à Saint-Pétersbourg avaient porté plainte concernant leur détention. Le tribunal du district de Kolpino a refusé de les examiner, car elles ont été déposées en violation des exigences, rapporte son service de presse.

Le tribunal du district de Kolpino de Saint-Pétersbourg a renvoyé les plaintes concernant les conditions de détention d’Akram Azimov et de Moukhamadioussoup Ermatov, deux hommes condamnés à 28 ans de prison pour l’attaque terroriste survenue le 3 avril 2017 dans le métro de Saint-Pétersbourg. Leurs plaintes adressées contre le Service pénitentiaire fédéral (FSIN) n’ont pas été examinées, car elles ne correspondaient pas aux exigences, selon le service de presse du tribunal.

Les deux hommes impliqués dans l’organisation de l’attaque, au cours de laquelle 16 personnes ont été tuées, dénoncent la qualité de l’eau dans la prison, l’absence de nourriture chaude et le manque chronique de sommeil.

«À partir du 24 mars, Azimov a été transféré dans une autre cellule, qu'il n'aimait pas non plus, car la hotte ne fonctionnait pas, il n'y avait pas d'eau potable et il a dû boire de l'eau du robinet, qui sentait fortement le chlore. Boire une telle eau a provoqué un réflexe nauséeux chez Azimov», est-il indiqué dans un communiqué du tribunal.

Dans la même cellule que des fumeurs

Qui plus est, Azimov s’est plaint d’être détenu en cellule avec neuf fumeurs. Comme la hotte de la cellule ne fonctionnait pas, le terroriste a dit avoir souffert d’un manque d'air frais. Une autre réclamation de l’homme est un manque chronique de sommeil et la fatigue provoqués par le fait que le condamné doit se lever tôt et se coucher tard.

L’homme a demandé au tribunal d'obliger le FSIN à mettre fin à ces violations et à l’indemniser à hauteur de 238.000 roubles (3.000 euros). La plainte de Moukhamadioussoup Ermatov est identique à celle d’Azimov, est-il indiqué.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Tags:
plainte, Saint-Pétersbourg, conditions, détention
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook