Société
URL courte
3102
S'abonner

Au début du XIIe siècle, l’éruption du volcan Asama au Japon pourrait avoir déclenché des conditions météorologiques extrêmes menant à une grave famine en Europe. Des chercheurs suisses sont arrivés à cette conclusion en analysant des carottes de glaces extraites au Groenland.

Les éruptions volcaniques sont susceptibles de bouleverser le climat pendant une longue période, et les Européens en ont fait les frais. La famine qui a ravagé le continent pendant une année entière en 1110 était auparavant associée à l’éruption du volcan islandais Hekla (en 1104), mais les analyses de carottes de glace du Groenland par une équipe suisse ont mené à une autre conclusion.

Le mont Asama, à environ 140 kilomètres de Tokyo, serait entré dans l’une de ses éruptions les plus importantes entre 1108 et 1113, et serait ainsi à l’origine de cette famine, affirment les chercheurs. Leurs résultats ont été publiés récemment dans la revue Scientific Reports.

Des nuages émis par l’explosion, contenant notamment du dioxyde de soufre ainsi que des cendres, auraient atteint la stratosphère et bloqué la lumière du soleil. En conséquence, la France et d’autres parties de l’ouest de l’Europe ont été le théâtre d’anomalies climatiques: des pluies torrentielles à répétition et des étés froids, menant à de mauvaises récoltes.

Analyse de documents historiques

Les chercheurs ont également retrouvé un document relatant l’éruption, la datant précisément au 29 août 1108. Au Japon, les rizières et les champs ne pouvaient plus être cultivés car ils étaient recouverts d’une épaisse couche de cendres. Ils ont conclu que le dépôt de sulfate dans les carottes de glace a été causé par le mont Asama.

«Il est intéressant que les chercheurs n’aient pas seulement analysé les carottes de glace, mais qu’ils aient également recherché d’anciens documents historiques», a commenté auprès du quotidien japonais Ahasi Shimbun le professeur en géochimie Shohei Hattori, de l’Institut de technologie de Tokyo.

L’équipe s’est également appuyée sur des journaux d’époque relatant des analyses des cernes des arbres en Europe occidentale. En établissant une corrélation entre la taille de ces cernes et les niveaux relatifs de températures et de précipitations, elle a déterminé que l’année 1109 avait été exceptionnellement froide, causant des dommages importants aux cultures.

De nombreux documents historiques ont relaté des conditions météorologiques catastrophiques, lesquelles ont «tué beaucoup de gens et réduit un nombre incalculable de riches à la pauvreté».

De plus, le manuscrit d’un auteur anonyme appelé «Chroniques de Peterborough» datant de 1110 décrit «une année désastreuse» qui a commencé avec une éclipse lunaire «soudaine et prolongée» probablement causée par les aérosols volcaniques qui atteignaient la haute atmosphère.

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
La Haute autorité de santé recommande un groupe prioritaire à vacciner
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Tags:
histoire, étude, Europe, famine, Japon, volcan, éruption
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook