Société
URL courte
2316
S'abonner

Au Brésil, une association pour les animaux sauvages a fait une découverte macabre sur deux plages. 70 cadavres de manchots de Magellan y ont été repérés. Selon un examen préliminaire, les oiseaux auraient pu être attrapés par des filets de pêche avant de finir massacrés.

Lors d’une étude de l'île brésilienne de Santa Catarina, une association pour la défense des animaux sauvages a repéré 70 cadavres de manchots de Magellan sur deux plages, celles de Santinho et de Mocambique, rapporte le quotidien local NDmais. 

Des marques sur les nageoires de certains oiseaux et un fragment de filet de pêche attaché à l'un d’eux font croire qu’ils ont été attrapés.

Les 70 oiseaux ont été emmenés au Centre de recherche, de réhabilitation et de dépétrolisation des animaux marins pour une autopsie.

Possiblement piégés dans des filets de pêche 

Une vétérinaire a expliqué que l'analyse préliminaire montrait un manque de plumes sur les nageoires, une congestion généralisée ainsi que d'autres signes selon lesquels les manchots auraient pu être piégés dans des filets de pêche, auraient essayé de se libérer puis se seraient fait tuer.

Les manchots de Magellan sont souvent observés à cette période de l'année alors qu'ils migrent depuis la Patagonie jusqu’au Brésil.

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation en France continue de baisser
Le pass sanitaire français «ressemble beaucoup à ce que propose Davos, qui est la mise en place d’un système de traçage»
Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Tags:
animaux marins, manchots, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook