Société
URL courte
2621100
S'abonner

La «scène presque irréelle» d’un migrant qui a fait rôtir un chat en pleine rue en Italie aux yeux de tous a fait réagir une députée européenne de la Ligue qui s’interroge sur les réseaux sociaux sur «comment peut-on en arriver à une telle cruauté», accompagnant cette question d’une vidéo de la scène.

En Italie, des passants ont été indignés par une scène monstrueuse. Un migrant a rôti un chat en pleine gare de Campiglia Marittima, une ville côtière italienne, ce mardi 30 juin, relate le journal La Nazione. C’est une députée européenne de la Ligue qui a été la première à diffuser ces informations sur les réseaux sociaux en s’interrogeant sur «comment peut-on en arriver à une telle cruauté».

Sur une vidéo, une dame crie, filme et essaye de dénoncer cet acte de monstruosité d’un homme noir qui continue en même temps de cuisiner son repas. Lors de cet échange, le migrant lance qu’il n’a pas d’argent, en justifiant par ce fait son geste, alors que la femme lui rétorque qu’elle voit qu’il a des cigarettes.

Un nouveau «mode de vie»?

«Le choc d’une dame, ses cris désespérés pour essayer d’arrêter un migrant qui fait rôtir un pauvre chaton devant tout le monde. Mais comment peut-on en arriver à une telle cruauté. Est-ce le nouveau "mode de vie" que nous devrions suivre? Est-ce le système d’accueil de la région Toscane?», a écrit la députée Susanna Ceccardi sur Twitter.

Dans une publication suivante, la députée évoque qu’il est difficile de regarder cette «scène presque irréelle», mais souligne qu’il est «important de connaître la vérité».

Selon le journal, la police a par la suite été alertée et l’homme en question a été interpellé. Une plainte pour maltraitance et cruauté envers les animaux a été déposée.

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Europe, migrants, Italie, chats
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook