Société
URL courte
948
S'abonner

Condamné en 2013 à 1.000 ans de prison pour possession de 26.000 vidéos et photos pédopornographiques dans ses ordinateurs, Peter Mallory, 72 ans, a été libéré après huit ans passés derrière les barreaux.

Aux États-Unis, le pédophile Peter Mallory, condamné à 1.000 ans de prison, a obtenu une libération conditionnelle, rapporte le journal New York Post.

Selon le média, Mallory a été libéré après huit années passés dans la prison d’Atlanta. En mai dernier, la Cour d'appel a jugé sa réclusion suffisante et il a été libéré trois semaines seulement après la décision du tribunal, en dépit de l’avis du procureur.

Il a l’obligation de s’inscrire en tant que délinquant sexuel et sera surveillé électroniquement. Il est de plus banni du comté de Troup.

Condamné en 2013 à 1.000 ans

Peter Mallory avait été condamné en 2013 à 1.000 ans de prison pour détention de 26.000 images et vidéos pédopornographiques dans ses ordinateurs. Selon la police, il y avait des vidéos de viols et de tortures d’enfants.

Cet homme de 72 ans a été reconnu coupable de 60 faits d'exploitation sexuelle d'enfants, de falsification de preuves et de trois intrusions dans des propriétés privées en décembre 2012.

L’homme avait en outre placé des caméras sous son bureau qui prenaient des photos sous les jupes des employées.

Un juge a annoncé lors de sa condamnation qu’il était «probablement le collectionneur de pornographie juvénile le plus prolifique au monde».

Lire aussi:

Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
L’UE ne reconnaît pas les résultats de la présidentielle en Biélorussie
Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Tags:
peine de prison, prison, criminels, États-Unis, pédopornographie, pédophilie