Société
URL courte
3163
S'abonner

Un défilé de planètes pourra être observé depuis la Terre jusqu’à la mi-août. Le phénomène, bien que spectaculaire, ne présente cependant aucun intérêt pour la science.

À partir de la nuit du 4 au 5 juillet et ce jusqu’à la mi-août, les planètes occuperont une position qualifiée de défilé.

Le planétarium de Moscou a signalé qu’à minuit il sera possible d’observer à l’œil nu Jupiter et Saturne. Mars sera visible à partir de deux heures et Vénus au petit matin. Mercure ne le sera qu’à partir du 22 juillet, tandis qu’Uranus et Neptune ne peuvent pas être observées à l’œil nu.

La directrice scientifique du planétarium, Faïna Roubleva, a raconté à Sputnik qu’il ne fallait pas croire que se trouver sur un balcon suffisait à voir les planètes groupées à côté du Soleil.

Un terme inventé par les journalistes

Elle a rappelé que le terme même de défilé de planètes n’existait pas en science, ayant été lancé par les médias pour attirer l’attention.

«Le défilé de planètes n’aura aucun impact sur notre vie. D’aucuns le lient à des cataclysmes, au coronavirus. C’est du délire. On est au XXIe siècle. Il ne s’agit que d’une configuration de planètes qui se reproduit régulièrement. Le phénomène est connu et étudié. La science ne s’en occupe pas car il n’a pas d’intérêt scientifique», a-t-elle ajouté

L’astronome russe Vladimir Sourdine a signalé que le défilé de cette année reproduit à peu près la configuration d’il y a 20 ans. En outre, il pourrait exercer un certain impact gravitationnel sur le Soleil.

Lire aussi:

Une infirmière tabassée dans un bus en Seine-Saint-Denis pour avoir réclamé le port du masque
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
Vénus, Mars, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook