Société
URL courte
127
S'abonner

Incarcéré pour plusieurs cambriolages, un Samoan a été contraint de passer en prison 12 années au lieu de sept, sans le savoir, rapporte Radio New Zealand. Il était condamné à deux peines mais devait purger la plus longue sans les cumuler. Il s’apprête à porter plainte pour cette erreur qui lui a coûté cinq ans de vie en liberté.

En raison d’une erreur judiciaire, un Samoan a dû passer cinq années complémentaires en prison, indique Radio New Zealand en se référant à son avocate.

Condamné à sept ans d’emprisonnement pour cambriolage, l’homme a été incarcéré en novembre 2008. Le mois suivant, il a été reconnu coupable pour un autre délit lié à ce cambriolage et a écopé d’une peine de cinq ans de prison.

Ces peines étaient censées être purgées simultanément, a déclaré l’avocate Muriel Lui, parce que la plus longue doit être prise en compte en cas de condamnation à plusieurs peines de différentes durées, selon le système judiciaire samoan.

Libéré grâce à un accident

Autrement dit, l’homme aurait dû être libéré en décembre 2015, après l'expiration des sept années de sa principale condamnation. Ce qu’il ignorait, indique Me Lui.

Cette erreur est apparue lorsqu’il a été entendu pour une agression présumée lors d’une mutinerie ayant eu lieu au sein de l’établissement pénitentiaire. En étudiant son dossier, le juge a constaté une incohérence.

«Son droit à la liberté a été enfreint. Nous allons donc sans aucun doute porter plainte à ce sujet», a déclaré l’avocate citée par la station de radio.

Selon elle, le fait que son client de 45 ans ait perdu près de cinq années de sa vie à cause d’une mauvaise tenue de son dossier, lui fait supposer que d’autres peuvent également être concernés par une telle erreur.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Macron aurait été «furieux» contre Sarkozy pour une affaire de rachat de médias par Bolloré
Tags:
avocat, justice, erreurs, prison, État indépendant des Samoa
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook