Société
URL courte
8318
S'abonner

Dans la nuit de vendredi à samedi, un détenu de 27 ans a tenté de mettre fin à ses joursà la prison de Roanne. Transporté à l’hôpital dans un état grave, il y est décédé.

Un détenu de 27 ans est mortdans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 juillet après avoir déclenché un incendie dans sa cellule du quartier disciplinaire de la prison de Roanne, dans la Loire, a appris l’AFP auprès du parquet de la ville.

L'homme est décédé peu avant minuit à l'hôpital de Roanne où il avait été transporté dans un état grave, ajouté la même source, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

D'après les premiers éléments de l'enquête sur les circonstances du décès, qui s'apparente à un suicide, «l'inhalation de la fumée provoquée par la combustion de son matelas aurait provoqué un arrêt cardiaque», précise à l'AFP le procureur de la République à Roanne, Abdelkrim Grini, qui ajoute que le corps ne porte pas de traces de brûlure et qu'une autopsie doit avoir lieu lundi 20 juillet.

Vers 22h00, des surveillants du centre pénitentiaire sont intervenus pour maîtriser l'incendie, extraire le détenu de sa cellule et lui prodiguer les premiers soins avant l'arrivée des pompiers et du Samu.

En détention, la victime s'était fait remarquer à plusieurs reprises pour des outrages, violences et menaces de mort envers le personnel qui lui avaient notamment valu unecomparution devant le tribunal correctionnel de Roanne en début d'année, indique le parquet.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
France, prison, suicide
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook