Société
URL courte
3212
S'abonner

Il n’y a pas d’âge pour gravir les sommets les plus hauts! C’est ce qu’a prouvé un Russe âgé de 83 ans, qui a vaincu le 9 août l’Elbrouz, le plus haut sommet d'Europe. L’homme a ainsi rendu hommage à ses collègues, avec qui il a construit par le passé les premières routes au pied de la montagne.

Ramazan Dzhappuev, 83 ans, a vaincu le 9 août l'Elbrouz, indique un communiqué de l’agence Kurort Elbrous qui organise des ascensions touristiques du plus haut sommet d'Europe. Cet habitant de la république russe de Kabardino-Balkarie, dans le Caucase, est l’un des premiers constructeurs de la route qui serpente sur les flancs de la montagne.

«Il dédie son acte à la mémoire de ses camarades et collègues, des constructeurs pionniers, avec lesquels il a travaillé ensemble à la construction des premières routes sur les pentes des montagnes au pied de l'Elbrouz», est-il indiqué.

Symboliquement, l'ascension a eu lieu le lendemain de la Journée de l'alpinisme, le 8 août.

Seconde tentative

Après une première tentative d’ascension fin juillet et qui n’a pas abouti en raison de mauvaises conditions météorologiques, l’homme s’est décidé à gravir la montagne début août. Sa seconde tentative a été couronnée de succès.

«Il était déterminé dès le début, et, bien entendu, il n'a pas renoncé à son intention de gravir l'Elbrouz», a déclaré la fille du protagoniste dont les propos sont cités dans le communiqué.

Lire aussi:

Caricatures: Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme attaque des policiers au centre de Moscou, il y aurait des blessés
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
Tags:
personnes âgées, ascension, Elbrouz
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook