Société
URL courte
4444
S'abonner

Elle n’avait que 15 secondes pour agir et elle a réussi à sauver la vie d’un homme dont le fauteuil roulant était resté coincé sur une voie ferrée à Lodi, en Californie.

Alors que la policière américaine Erika Urrea patrouillait le 12 août dans la ville de Lodi, en Californie, elle a aperçu un homme en fauteuil roulant coincé sur les rails d’une ligne ferroviaire. Faisant preuve d’un sang-froid à toute épreuve, elle a sauté de la voiture et rejoint l’homme en courant pour le sauver, juste avant le passage d’un convoi. La scène a été filmée par la caméra embarquée d’Erika Urrea et diffusée sur Facebook par le commissariat de Lodi.

Selon les images, 15 secondes à peine se sont écoulées entre le moment où la policière a quitté en trombe son véhicule et le passage du train.

«Nous sommes extrêmement fiers»

L’homme de 66 ans a été grièvement blessé aux jambes, le train l’ayant quand même heurté. Il a été transporté à l’hôpital où il reste dans un état critique mais stable, fait savoir le quotidien local Lodinews.

«Mon cœur s'est arrêté en regardant cela, a déclaré un témoin. Quelle femme incroyable! Quelqu’un d’incroyable et un officier absolument extraordinaire.»

La policière, en service depuis 14 ans, a refusé de commenter son intervention, à la différence de son département.

«L'agent Urrea a risqué sa vie pour en sauver une autre, et ses actions ont empêché une tragédie aujourd'hui. Nous sommes extrêmement fiers de l'officier Urrea et de son héroïsme», a indiqué un responsable du département, cité par le journal.

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Deux Bretons créent un système «Sanbué» unique pour faciliter la vie des porteurs de lunettes
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Tags:
fauteuil roulant, train, policier, Californie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook